Casque de moto : bien choisir son casque

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 28 septembre 2011 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les équipements de moto
choix casque moto

Bien choisir son casque de moto

Pour rouler à moto ou en scooter, le casque est obligatoire. 3 grandes familles de casques se partagent le marché : l'intégral, le modulable, le jet ou semi-jet. Chaque formule a ses avantages et ses inconvénients. Revue de détails.


Le casque : un élément essentiel de la protection du motard

Le casque quel que soit son type, est un élément essentiel de la protection du motard. En effet, selon les statistiques officielles de la Sécurité Routière, dans 9 accidents sur 10, la tête du motard est touchée. Sachant cela, l'achat d'un casque est à mener très sérieusement.

Le choix du modèle dépend en grande partie de la morphologie de la tête de celui qui va le porter. Un casque doit dans tous les cas être bien ajusté sans être trop serré. Un essai est plus que conseillé avant l'achat. Selon les modèles et les fabricants, les tailles sont très fluctuantes. Certains modèles haut de gamme peuvent notamment présenter plusieurs tailles de calotins. Une fois le casque de moto chaussé, le visage doit être tenu sans être comprimé. L'essai se fait jugulaire fermée et serrée. Avant tout essai, le mieux est de prendre la mesure du tour de tête avec un mètre ruban par dessus les oreilles. Le prix d'un casque peut varier du simple au triple dans une même famille.

Les modèles des grandes marques les plus connues (donc les plus chères) sont souvent plus modulables que les modèles bas de gamme. Ces marques multiplient généralement les décorations et les peintures extérieures qui ajoutent autant sur le prix final sans surplus de sécurité. Selon les technologies retenues, la coque externe peut être soit en polycarbonate soit en fibre. Ces deux matières offrent quasiment les mêmes qualités et performances de sécurité en cas de choc. Si le casque est destiné à être porté souvent, le mieux est de le choisir le plus confortable possible.

La transpiration est souvent le principal ennemi du motard. Pour un regain de confort, il est important de veiller à choisir un modèle présentant un système d'aération bien pensé. Les modèles à l'intérieur déhoussable sont à privilégier également puisqu'ils facilitent le nettoyage et donc l'hygiène. Il faut compter un bon mois d'utilisation avant que le casque soit parfaitement formé et confortable. Dans tous les cas, le casque choisi doit impérativement présenter une étiquette NF ou CE attestant de sa conformité aux normes en vigueur.

A noter : Pour un plus grand confort d'utilisation au quotidien, les boucles de serrage de la jugulaire seront choisies de préférence avec un système dit « automatique ». Le casque retenu doit autant que possible disposer d'un anneau de réglage de la jugulaire pour régler au plus près son casque. La visière doit être de qualité et permettre une bonne vision latérale pour limiter les effets d'angles morts.

Les 3 grandes familles de casques de moto

Le casque intégral : Il est à l'heure d'aujourd'hui le meilleur outil de protection de la tête du motard. Le casque intégral est spécialement indiqué pour les adeptes de grosses cylindrées capables de rouler vite. Comme son nom l'indique, le casque intégral couvre l'intégralité du visage. Les mâchoires et le menton sont protégés en cas de choc. La visière intégrée permet un véritable aérodynamisme sans prise au vent. Le bruit est largement amorti par les garnitures.

Au positif, le casque intégral offre le plus grand niveau de sécurité du fait de sa conception. Son aérodynamisme étudié permet un confort optimal même à vitesse soutenue.

Au négatif, le casque étant fermé, la transpiration est importante. Pour plus de confort, le mieux est d'opter pour un casque muni d'un système d'aération performant. La sensation d'enfermement et le poids total du casque sont également des handicaps.

Le casque modulable : Egalement appelé casque modulaire, le casque modulable est à mi-chemin entre le casque intégral et le casque jet ou semi-jet. Comme l'intégral, le casque modulable est équipé d'une mentonnière pour protéger le bas du visage mais cette mentonnière est relevable à l'arrêt de l'engin facilitant ainsi le retrait du casque. Plus lourd que le casque intégral, ce type de casque s'adresse en priorité aux usages urbains.

Au positif, le casque modulable est plus sécurisant que le casque jet ou semi-jet sans toutefois égaler le top protection de l'intégral. Son aérodynamisme assure un bon confort sans prise d'air. Le casque modulable est facile à chausser du fait de sa modularité.

Au négatif, le casque modulable est souvent lourd et encombrant comme l'intégral. Les systèmes d'ouverture sont selon les fabricants plus ou moins faciles à mettre en oeuvre, surtout avec des gants épais.

Attention : Certains casques modulables assurent une bonne protection de la mâchoire et d'autres non. Pour être sûr de son choix, il existe une astuce : les casques les plus protecteurs font figurer un P sur l'étiquette après le code de fabrication du pays !

Le casque jet ou semi-jet : Ce type de casque est aujourd'hui en perte de vitesse chez les motards puisqu'il ne protège absolument pas les maxillaires pourtant souvent exposées en cas de chute. Ultra léger et facile à ôter, le casque jet ou semi-jet ne protège que la calotte crânienne. Son usage est de ce fait surtout urbain. En version sans visière, ce type de casque ne protège pas les yeux des insectes et autres poussières. Des lunettes doivent donc être ajoutées.

Au positif, le casque jet ou semi-jet se démarque des autres familles par son poids plume. Il permet au motard de garder une vision panoramique. Les phénomènes de transpiration sont limités puisque le casque est ouvert.

Au négatif, le casque jet ou semi-jet n'offre aucune protection du visage. Le confort est souvent moindre.

Le casque de moto enfant

Si partager la route en famille est un vrai plaisir, il ne doit pas faire l'impasse sur la sécurité. Le casque de moto enfant est à choisir en priorité dans la gamme de la famille des intégraux ou des modulables. Les fabricants proposent de nombreux modèles de casque enfant de petites tailles. Ils sont parfaitement étudiés pour la pratique sportive (moto-cross ou quad) mais aussi pour la pratique routière avec les parents.


  • En France, rouler sans casque est passible d'une amende de quatrième classe (de 90 € à 375 €) assortie d'un retrait de 3 points sur le permis de conduite.

  • Sur les casques modulables, il est interdit de dévisser la mentonnière. Il est également interdit de rouler avec ce type de casque la mentonnière relevée.

  • Si un motard sans casque a un accident, l'assurance peut décider de refuser la couverture à son assuré. Même chose pour un motard roulant avec une mentonnière relevée.

  • Le casque intégral est le seul casque homologué pour la piste.


 


A découvrir : notre fiche pratique consacrée au choix d'un antivol moto.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr