> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Le chameau de Bactriane

Par : Jean-Pierre Fleury - tout savoir sur ...
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le chameau
chameau deux bosses

Deux bosses... c’est un chameau !

Les chameaux vivent uniquement en Asie. Ces animaux, pourtant formidablement adaptés aux conditions extrêmes, ont presque disparus du monde sauvage.


Les chameaux viennent d’Amérique du Nord

Issus d'ancêtres communs vivant en Amérique du Nord, il y a 45 millions d'années, les camélidés ont quitté leurs terres d'origine pour essaimer depuis la dernière ère glaciaire, il y a 10 000 ans, plus ou moins naturellement sur tous les continents.
Il existe de nos jours 6 espèces de camélidés dont simplement 3 ont des représentants réellement encore sauvage:

chameau bactriane
Chameau de Bactriane

Le chameau de Bactriane (camelus bactrianus)
Il vit en Asie. Les 900 spécimens sauvages y font de la résistance entre le Kazakhstan et la Mongolie. Il est inscrit sur la liste rouge de l'UICN comme une espèce en danger extrême.
Il est très présent comme animal domestique de la Chine à la Turquie.
La Bactriane est une région qui s'étend aujourd'hui du Turkménistan à l'Iran.
Les chameaux ne vivent que sur le continent asiatique, même domestiqués, ils sont inconnus en Afrique.

vigogne
Vigogne

La vigogne (vicugna vacugna)
C'est un alpaga sauvage. Elle vit en altitude sur les contreforts de la Cordilliere des Andes entre le Sud de la Bolivie et le Nord de l'Argentine.

guanaco
Guanaco

Le guanaco (lama guanicoe)
C'est le lama sauvage. Il vit lui aussi en altitude sur les parties plus basses des contreforts de la Cordillère des Andes entre le Sud de la Bolivie et la Terre de Feu.

dromadaire
Dromadaire

Le dromadaire (camelus dromedarius)
C'est une espèce considérée comme éteinte car elle n'a plus de représentant vivant à l'état sauvage. On le trouve néanmoins ré-ensauvagé dans la nature. Ces animaux sont des dromadaires-marrons.
Le mot marron appliqué à des animaux qui ont quitté la domesticité pour vivre parfois depuis des générations (chèvres, chevaux marron) ne vient bien sûr de leur pelage mais d'un mot d'origine espagnole, cimarones, qui s'appliquait aux esclaves en fuite devenus en français esclaves marron.
Les « chameaux » qui hantent le Désert-Central australien sont des dromadaires-marrons dont les ancêtres ont participé à la construction du chemin de fer transaustralien.
A l'état domestique, les dromadaires sont très nombreux dans la moitié nord de l'Afrique ainsi que dans toute l'Arabie sur une vaste partie sud-est de l'Asie.

lama
Lama

Le lama (ama glana)
Issu des guanacos, est domestiqué en Amérique du Sud depuis plus de 7 000 ans.
C'est un efficace débroussailleur, employé partout dans le monde pour prévenir les incendies.

alpaga
Alpaga

L'alpaga (lama pacos)
Issu de la vigogne, est élevé en Amérique du Sud en particulier pour la qualité de sa laine.

Description du chameau

chameau mue
Lorsqu’il a fini de muer, la peau du chameau est presque nue

Le chameau est un animal de grande taille caractérisé par la présence de deux bosses sur le milieu de son dos.
Il mesure lorsque la bosse est pleine jusqu'à 3 m de hauteur pour un poids pouvant atteindre 400 kg.
La bosse n'est pas remplie d'eau mais elle sert à stocker la graisse qui est leur carburant.
Il existe de grandes différences intra spécifiques, les chameaux du Turkménistan mesurent jusqu'à 2,5 m au garrot alors que ceux de Chine ne sont parfois pas plus grand qu'un âne.
En hiver, les chameaux sont recouverts d'un poil abondant qui leur permet de résister à des températures inférieures à - 40°.
Après la mue ils sont presque nus. En été le poil est beaucoup moins épais pour s'adapter à des températures supérieures à +50°. Grâce à des globules rouges de forme ovoïdes, ils résistent à la déshydratation.

Les narines s'ouvrent et se ferment à volonté pour laisser passer l'air tout en arrêtant la poussière.
Les jambes sont solides et capables de porter des charges très lourdes (200 kg) sur des distances très longues (50 km/jour). Les records établis en la matière seraient de huit cent à mille livres (400 à 500 kg) sur 10 à 12 lieues (58 à 70 km).
Avec l'âge se développent sous le sternum et aux articulations des pattes des callosités semblables aux châtaignes de nos chevaux.
Comme tous les camélidés leurs pieds diffèrent de ceux des autres ongulés. Seul l'avant de sabot qui est recouvert d'un coussinet plantaire charnu touche le sol, lui assurant ainsi une meilleure adhérence sur les sols fuyants comme le sable ou la poussière très fine.

Nourriture
Les chameaux ruminent mais ne ils ne sont pas considérés comme des ruminants. Ce sont des Tylopodes. Il est cependant vrai que les Tylopodes sont de proches parents des ruminants.
Leur estomac à trois poches leur permettent de digérer et de profiter des herbes sèches et peu riches des régions désertiques. L'une de ces poches serait spécialement adaptée pour retenir l'eau.
La langue est très longue et très mobile, elle leur permet de saisir des branches couvertes d'épines.
Les chameaux sont capables de ne pas boire pendant des périodes allant jusqu'à une dizaine de jours mais ils acceptent mal le jeun.

chamelle chamelon
Une chamelle et son chamelon

Reproduction
La période du rut est une véritable période de folie chez le mâle. Voici ce qu'en écrivait Cuvier à propos de chameaux employés en Hollande au halage des péniches : « à la fin de chaque automne, ils devenaient en rut. Cet état s'annonçait par une odeur très forte et très désagréable, par la perte de l'appétit, par l'écoulement abondant de l'organe glanduleux situé derrière de la tête, et par le singulier besoin, lorsqu'ils urinent de ramener leur queue entre les jambes pour uriner dessus, et de la relever subitement pour jeter l'urine sur leur dos ».
Les mâles qui se battent pour la possession du harem, ne mangent plus et perdent une bonne partie de leur poids.
La femelle porte son unique petit pendant 11 mois.
Le lait est extrêmement riche. Le chamelon est vite capable de suivre sa mère dans tous ses déplacements mais reste en sa compagnie pendant plus de deux ans.
La durée de vie moyenne d'un chameau de Bactriane est de 50 ans en moyenne.

Pour plus d'informations sur les chameaux n'hésitez pas à consulter notre fiche Le chameau et les hommes.

Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x

QUESTIONS SIMILAIRES

Toutes les Questions & Réponses sur ce thème
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr