Choisir entre l’assainissement collectif et individuel

Article mis à jour le 
Choix d'un réseau d'assainissement
Choix d'un réseau d'assainissement
L’assainissement d’une habitation est la base de toute construction. Entre assainissements individuels et collectifs, le choix dépend de quelques conditions. De ce fait, il est préférable de les connaître avant de se lancer dans les travaux.


Assainissement dans sa généralité : différents types et avantages

Le but de ce procédé est de préserver l’environnement et la santé contre l’insalubrité déversée dans le milieu naturel. Il existe deux types de réseau d’assainissement. 

L’assainissement collectif

L’assainissement collectif consiste à acheminer les eaux usées de plusieurs maisons vers le réseau public. Il est destiné pour les maisons regroupées en milieu urbain ou rural. Cette catégorie d’assainissement existe en deux types. Celui du réseau unitaire qui évacue les eaux usées et les eaux pluviales par le même réseau et le réseau séparatif qui vidange séparément les eaux usées et les eaux pluviales.

Le fait de choisir cet assainissement a ses avantages. À savoir que vous n’effectuerez pas d’entretien annuel. Par contre, vous devez payer une certaine somme à la collectivité. Cette taxe s’appelle la redevance d’assainissement. Vous avez aussi une marge de 2 ans pour raccorder votre réseau de collecte des eaux usées après le début des travaux. 

L’assainissement individuel

L’assainissement individuel ou non collectif (ANC) est un système d’évacuation sans tout-à-l’égout. Les particuliers qui choisissent ce réseau sont donc obligés de traiter leurs eaux usées sur place. Avant le rejet de ces dernières dans le milieu naturel, elles doivent passer par différentes étapes. L’ANC entreprend la collecte en premier lieu. Ensuite, les eaux usées passent au prétraitement afin de séparer les matières organiques de l’eau. Enfin, elles se desservent vers la fosse d’épuration avant l’infiltration dans le sol ou par dérivation dans les cours d’eau.

Ainsi, le choix de cette option dépend du dispositif que vous choisissez. En général, le fait d’opter pour un dispositif écologique est garanti par la ventilation naturelle. Il nécessite un entretien tous les 15 à 25 ans, pour les filières traditionnelles. En ce qui concerne la filière agréée, celle-là par contre nécessite un entretien tous les 2 ans. Pour ce qui est du coût de la réalisation, le prix varie en fonction du dispositif, mais cela va de 600 € à 11 000 €. 

Les conditions requises pour bien choisir son réseau d’assainissement

Le fait de choisir son système d’assainissement dépend de certains points non négligeables. Le zonage d’assainissement détermine le système que vous devriez adopter pour votre habitation. Dans ce cas-là, il faut tenir compte de ces trois choses avant l’installation de votre réseau d’assainissement :

- Il doit être à 35 m d’un puits ou d’une source d’eau potable ;

- Il se situe à 5 m de l’habitation ou de tout ouvrage fondé ;

- Il doit se trouver à 3 m des arbres ou des limites de propriété du voisinage.

L’assainissement d’une maison est aussi régi par une loi. Elle contrôle le bon fonctionnement et la bonne installation du système collectif. Il est obligatoire de raccorder le réseau de collecte des eaux usées deux ans après son installation.