Les clés pour alléger sa note pendant la rénovation de sa toiture

Article mis à jour le 
Entretenir sa toiture sans se ruiner
Entretenir sa toiture sans se ruiner
Les travaux de rénovation d'un toit ne sont jamais anodins. Ils concernent généralement l'isolation et l'étanchéité, qui deviennent défectueuses au fil du temps. En effet, prés d'un quart des déperditions de chaleur d'une maison peuvent s'effectuer par son toit. Il est donc essentiel de le rénover surtout s'il a plus de 15 ans. Une remise à neuf représente un coût élevé, mais heureusement des solutions existent pour alléger la facture : crédit d'impôt, Eco prêt à taux zéro, subventions en provenance de l'ANAH et autres primes exceptionnelles peuvent offrir de sérieux coup de pouce.


Isoler son toit à moindre coût

Le crédit d'impôt au développement durable appelé aussi CIDD permet aux propriétaires et aux locataires d'une habitation principale de déduire des impôts le montant de l'isolation de la toiture. Soumis à conditions et plafonné à 150€/m², ce dispositif vous permet de bénéficier d'une réduction de 15% pour l'isolation des parois opaques et de 23% si d'autres travaux lui sont associés.

Autre solution, l’Eco-prêt à taux zéro finance les travaux d’amélioration énergétique d'une habitation. Fourniture et pose doivent toutefois être effectuées par un professionnel.

Sur une toiture, le changement des tuiles, l'étanchéité et l'isolation peuvent donc vous être remboursés pour un montant maximum de 30.000 euros, sous réserve que trois types de travaux soient entrepris.

De plus, si vos ressources annuelles sont inférieures à 25 000 € pour une part ou à 35 000 € pour un couple, vous pouvez cumuler l'Eco prêt avec le crédit d’impôt.

Bénéficier d'aides locales

Au niveau régional, les programmes d’amélioration de l’habitat (OPAH), proposent ponctuellement des financements destinés à la réfection des toitures de plus de 15 ans ou encore à leur changement d'aspect.

De même, l’agence nationale de l’habitat (ANAH) dispense des aides pour les travaux d'étanchéité et d'isolation qui impliquent la rénovation de la charpente ou de la couverture. Vous pouvez donc profiter d'un financement de 20 à 70 % selon votre plafond de revenus.

Le taux de TVA peut également être réduit à 5,5 % pour l'achat du matériel, la main-d'œuvre et la maintenance des matériaux et équipements qui répondent à des critères de performance énergétique définis et de 10 % pour des travaux d'amélioration hors de ces critères.

Dans certaines situations soumises à des conditions précises, les propriétaires bailleurs peuvent demander à leurs locataires de participer aux travaux de réfection et de couverture de la toiture dans leurs charges mensuelles.