Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Par : Anne Androuet - Dernière modification : 11 février 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les pompes à chaleur
fonctionnement pompe a chaleur

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage écologique. L'énergie fournie est renouvelable et gratuite car elle utilise la chaleur du soleil stockée dans la nature. Elle est un bon moyen de concilier économies et écologie.


Le fonctionnement général

La pompe à chaleur est composée d'un compresseur, d'un détendeur et de 2 échangeurs.

Le compresseur aspire le fluide frigorigène qui circule dans la pompe. Il le comprime, élevant sa température et sa pression.

Ce fluide chaud se dirige ensuite vers l'échangeur où il est mis en contact avec le gaz à réchauffer (l'air de la pièce par exemple). Il lui transmet une partie de sa chaleur puis se condense et devient un liquide.

Le liquide frigorigène passe ensuite par un détendeur, ce qui diminue sa pression et sa température.

Le liquide se dirige vers un autre échangeur, où il rentre en contact avec un élément extérieur (air, terre ou eau). Il se charge de la chaleur captée à l'extérieur, et rentre en ébullition, se transformant en gaz.

Le cycle recommence alors, et le gaz frigorigène retourne vers le compresseur.

Les différents types de pompes

  • les pompes à chaleur air-air : la pompe à chaleur capte la chaleur présente dans l'air extérieur,
  • les pompes à chaleur eau-eau : un ou plusieurs forages permettent à la pompe à chaleur d'accéder à une nappe phréatique ou un cours d'eau. Elle peut alors capter la chaleur présente dans l'eau,
  • les pompes à chaleur géothermiques utilisant la chaleur du sol : un fluide circule dans des tubes enterrés dans le sol pour capter la chaleur.

Le prix

On trouve des pompes à chaleur à des prix très variés, selon le type de pompe choisi, la marque et la puissance. Votre choix dépend notamment de la surface à chauffer et du climat de votre région.

En moyenne, les prix vont de 5 000 € (pour une pompe à chaleur air-air) à 20 000 € (pour certaines pompes à chaleur eau-eau). Il faut aussi prendre en compte le prix des émetteurs de chaleur et d'éventuels accessoires.

Les avantages des pompes à chaleur

La pompe à chaleur évite l'utilisation des énergies fossiles (comme le pétrole), au profit des énergies renouvelables.

En investissant dans une pompe à chaleur, vous vous mettez à l'abri des cours fluctuants des énergies fossiles.

La pompe à chaleur permet également de limiter les rejets de gaz à effet de serre. La pompe à chaleur fonctionne à l'électricité, mais consomme plus de 2 fois moins qu'un chauffage électrique.

Pensez à bien isoler votre maison. Une bonne isolation permet d'éviter les déperditions de chaleur qui alourdissent votre facture de chauffage.



Il existe des pompes à chaleur réversibles, qui font office de climatisation l'été. Elles restent moins efficaces qu'un climatiseur habituel mais permettent tout de même de rafraîchir votre logement de façon écologique.



Pensez à installer l'échangeur extérieur de la pompe à chaleur air-air loin des chambres, car la ventilation fait du bruit.



Il est nécessaire d'entretenir et de contrôler sa pompe à chaleur chaque année.



L'installation d'une pompe à chaleur nécessite les compétences d'un professionnel, notamment à cause de la présence de fluide frigorigène. Pour en savoir plus, consultez le site de l'AFPAC.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr