Contrôle technique : en quoi consiste-t-il ?

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 30 avril 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le contrôle technique
Controle Technique

Contrôle technique

Un contrôle technique périodique est obligatoire pour tous les véhicules.


Quand doit-il être effectué ?

Voitures particulières

Premier contrôle
Il doit être effectué au plus tard dans les 6 mois qui précèdent le 4e anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. La durée de validité est de 2 ans.

Contrôles périodiques
Des contrôles périodiques doivent avoir lieu ensuite, tous les 2 ans, dans les 6 mois précédant la date d'échéance du dernier contrôle technique obligatoire.
Par exemple, si vous avez acheté un véhicule neuf et qu'il a été mis en circulation le 1er janvier 2009 : la première visite doit être effectuée entre le 1er juillet et le 31 décembre 2012, les visites suivantes entre le 1er juillet et le 31 décembre 2014, 2016, 2018...

Attention : le contrôle technique est à l'initiative du propriétaire du véhicule. Toutefois, certains centres auto peuvent vous envoyer une lettre de rappel, quelques semaines avant la date prévue.


 

Véhicules utilitaires

Premier contrôle
Véhicules mis en circulation depuis le 1/1/90 : la 4e année suivant celle de la mise en circulation.

Contrôles périodiques

  • véhicules de moins de 3,5 t : tous les 2 ans ;
  • véhicules de plus de 3,5 t : tous les ans.

Les véhicules doivent être soumis au contrôle technique dans les 6 mois précédant la date anniversaire de leur mise en circulation.

A noter : les véhicules de moins de 3,5 t doivent subir une visite technique complémentaire sur le contrôle des émissions polluantes dans l'année qui suit chaque visite technique réalisée depuis le 1/1/99.

En quoi consiste-t-il ?

C'est un diagnostic qui porte sur pas moins de 125 points de contrôle touchant à la sécurité : les freins, les pneus, la direction, l'éclairage, les équipements, le taux de pollution.

A savoir : depuis le 1er janvier 2012, le contrôle technique est renforcé avec l’instauration de nouveaux points de contrôles (ex. : système de désembuage du pare-brise, réglage en hauteur des feux antibrouillard pour les voitures qui en sont dotées) et l’extension des contre-visites obligatoires (dysfonctionnement du système d’assistance de freinage, d’assistance de direction et du témoin de niveau de liquide de frein, ….).

 

Que faut-il faire ?

  • S'adresser à un centre agréé par le préfet du département ; on peut se renseigner à la préfecture pour connaître l'adresse du centre le plus proche de son domicile.
  • Si le diagnostic a constaté des défauts, effectuer les réparations nécessaires dans un délai de 2 mois. Une fois les réparations faites, le véhicule doit de nouveau être présenté à un centre de contrôle technique (pas obligatoirement le même). La contre-visite est payante pour certains défauts constatés (éclairage, pneus, fuite de carburant, anomalie de fonctionnement...).
    Cette contre-visite coûte en moyenne 20 €.
  • A l'issue de la visite technique, ou lorsque les réparations ont été réalisées, le contrôleur appose sur le certificat d'immatriculation (ex-carte grise) un "timbre carte grise" qui indique la date limite de validité du visa.
    Il indique également sur le "timbre carte grise" une lettre : A si aucune contre-visite n'est justifiée, S si une contre-visite est nécessaire.
    Si aucune contre-visite n'est nécessaire, il appose également à l'intérieur du véhicule une vignette afin d'indiquer le mois et l'année limite de validité du visa.

Quels sont les frais ?

Environ 90 €.

Contenu mis à jour le 05/03/2012


  • L'automobiliste qui n'a pas soumis sa voiture au contrôle technique dans les délais impartis est passible, non seulement d'une amende de 135 €, mais aussi à la rétention de son certificat d'immatriculation (ex-carte grise) pendant 7 jours (et donc à l'immobilisation de son véhicule), au cours desquels il devra faire effectuer le contrôle technique. Dans ce cas, les autorités de police ou de gendarmerie délivrent une fiche de circulation provisoire permettant de faire le contrôle technique.

  • En cas de vente d'un véhicule, il est également obligatoire de réaliser le contrôle technique de votre véhicule.


Trouvez l'adresse de votre préfecture
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr