Vos enfants sur le web : comment bien les protéger ?

Comment bien protéger ses enfants des dangers du web ? 
Comment bien protéger ses enfants des dangers du web ? 
Près de 90 % des 13-18 ans se connectent seuls à Internet. Comment permettre à ses enfants et adolescents de naviguer en toute sécurité sur le web ? Quels sont les risques et comment s’en prémunir ?


Les risques

Le cyber-harcèlement

Le cyber-harcèlement touche particulièrement les 13-16 ans. 40% des élèves déclarent avoir été victimes d’une agression en ligne. Malheureusement pour eux, le harcèlement se poursuit en permanence, bien au-delà des frontières de leur établissement.


Sa définition est large, pouvant aller des moqueries ou menaces en ligne jusqu’au piratage de comptes (réseaux sociaux). On y intègre le sexting, c’est-à-dire la publication d’images de mineurs qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile, et le Happy slapping : filmer avec un téléphone portable l’agression d’une personne. La violence de couple chez les jeunes existe aussi, comme avec la publication de photos intimes sur le web.


La pornographie et les jeux d’argent

Laisser seul son enfant naviguer sur le web, c’est prendre le risque de le mettre directement en contact avec des sites web de pornographie, de jeux d’argent, de vente d’armes ou véhiculant des incitations à la violence, à la discrimination ou à la haine. Sans parler des publicités en faveur de la consommation de drogue, tabac ou encore d’alcool.


Les rencontres dangereuses

Le grooming est le fait pour un majeur de faire des propositions sexuelles à un mineur de moins de 15 ans en utilisant un moyen de communication électronique.

Ainsi, 39 % des 13-15 ans sont déjà entrés en contact avec des inconnus en jouant en ligne. 23 % des 11-13 ans discutent avec des personnes qu’ils n’ont jamais vues sur des messageries instantanées. Et 15 % des jeunes de cette tranche se sont déjà retrouvés face à un adulte alors qu’ils pensaient discuter avec quelqu’un de leur âge (source Calysto).

Les solutions

Isolement, déscolarisation, traumatismes face à des images ou à des messages qui les dépassent, incitation au suicide… Contrairement à la violence ordinaire, face à l’écran, les victimes sont très souvent seules et ne peuvent pas être aidées par leurs camarades. Il convient pour les parents d’agir de deux façons :


  • en éduquant leurs enfants quant à leurs pratiques sur le web ;
  • en observant toute modification de comportement inhabituel ;
  • en s’équipant de contrôles parentaux efficaces.


La prévention

Le gouvernement et le réseau associatif mettent à disposition des parents des outils pour prémunir leurs enfants des risques du web. Entre autres :

  • le service netecoute.fr, qui propose un numéro vert 0800 200 000 pour conseiller, accompagner, aider les victimes ;
  • le site Point de contact , qui permet de signaler anonymement tout contenu illicite ;
  • le site de la CNIL jeunes, pour comprendre ses droits et devoirs sur internet ;
  • enfin, quelques liens vers des associations de défense des mineurs sur le web, comme génération numérique, e-enfance et Internet sans crainte.


Sachez enfin que tous ces actes malveillants sont répréhensibles par la loi.


Le contrôle parental

Le contrôle parental est un logiciel qui s’installe sur l’ordinateur familial ou celui de l’enfant et permet de :

  • fixer des limites horaires ;
  • limiter l’accès à certains jeux ou autres logiciels (blocage de l’accès) ;
  • interdire l’accès à des sites web "sensibles" (mots clés interdits, liste noire…).