Matelas : quel modèle choisir ?

Choisir un modèle de matelas
Choisir un modèle de matelas
Matelas à ressort, en mousse ou en latex ? Le choix d'un matelas est souvent affaire de goût. Parmi les nombreux critères à retenir, la qualité de soutien, la fermeté, la qualité du garnissage et la taille entrent en ligne de compte.


Une affaire de corpulence et de taille

Tous les dormeurs ne sont pas égaux devant un matelas. Certaines personnes privilégient un confort souple pour une nuit réparatrice tandis que d'autres ont besoin d'un soutien plus ferme pour trouver le sommeil.

Sachant que tous les systèmes de maintien présents sur le marché se valent plus ou moins en terme de confort, le choix final se fait donc le plus souvent en fonction de ses préférences personnelles.

Lorsque le lit est partagé, le choix se complique forcément à moins d'investir dans deux matelas séparés qui prendront chacun en compte la préférence des deux dormeurs.

Globalement, les fabricants considèrent que plus l'indice poids / taille est élevé et plus le degré de fermeté du matelas doit l'être aussi. Une personne de petite taille et de petit poids s'orientera ainsi de préférence vers un matelas mou. A l'inverse, une personne de forte corpulence quelque soit sa taille s'orientera plus classiquement vers un matelas ferme voire même très ferme.

Pour aider les consommateurs au moment de l'achat, les fabricants mettent à disposition des tables morphologiques indicatives.

Deux principaux critères de choix

Deux principaux critères entrent dans la définition du choix d'un matelas : le confort d'accueil et le degré de fermeté.

La qualité d'accueil tient au garnissage du matelas. Ce garnissage est l'aspect visible du matelas. Il entoure toute la structure en mousse, à ressort ou en latex que l'on nomme « l'âme du matelas ». Le garnissage est important puisqu'il est en contact direct avec le dormeur. Généralement, ce garnissage constitué de mousse de polyester ou de fibres naturelles est d'une épaisseur de 4 cm au minimum. Dans la majorité des cas, le garnissage est traité contre les moisissures et de plus en plus souvent également contre les acariens. Le toucher et l'aspect peuvent varier d'une face à l'autre du matelas (face hiver et face été).

Le degré de fermeté du matelas dépend en grande partie de son épaisseur mais aussi et surtout du type de matériaux utilisés pour constituer l'âme du matelas, sous le garnissage. Mousse, latex et ressorts se partagent le marché.

Mousse, latex ou ressort ?

Les matelas les plus fermes sont ceux présentant une âme en mousse. Les matelas les plus moelleux sont ceux présentant une âme en latex ou mieux encore, à ressort.

La mousse est surtout utilisée pour les matelas d'appoint qui ne servent que ponctuellement. La mousse a en effet tendance à s'affaisser dans le temps ce qui détériore la qualité de soutien.

Les matelas en latex sont les plus commercialisés aujourd'hui à juste titre. Ils offrent un confort douillet en mariant élasticité et fermeté.

Les matelas à ressorts quant à eux offrent un confort redoublé puisqu'ils permettent d'obtenir un couchage à la fois moelleux et ventilé. Au négatif, le matelas à ressort est assez fragile et devient franchement inconfortable dès lors qu'un ressort pointe sous le garnissage.

Des tailles variables

Pendant longtemps les matelas sont restés à des tailles standards : 140 x 190 pour un matelas à deux places et 90 x 190 pour les matelas à une place. Au fil des années, de nouveaux standards sont apparus pour encore plus de confort.

La largeur est désormais couramment portée à 160 cm d'un seul tenant ou 80 et 80 lorsque le lit est prévu en deux matelas côte à côte. Des fabricants proposent aussi des largeurs plus conséquentes encore avec des matelas de 180 cm.

Ce type de matelas grand large (160 ou 180) se décline en 200 cm de long.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".