Dans quels cas créer une société en nom collectif (SNC) ?

Quand créer une société en nom collectif ?
Quand créer une société en nom collectif ?
La société en nom collectif, ou SNC, est représentée par au minimum deux personnes associées. Il peut s'agir de personnes physiques ou morales, sachant qu'il n'y a pas de maximum d'associés édicté par la loi.


Principales caractéristiques de la SNC

Dans le cas d'une SNC :

  • tous les associés sont responsables solidairement ;
  • les associées doivent avoir la capacité de faire du commerce ;
  • il n'y a pas d'assujettissement même si toutefois les associés sont imposés sur leur salaire ;
  • un contrat de société est obligatoire entre les personnes intéressées ;
  • l'inscription au registre du commerce est obligatoire ;
  • les différents statuts se font par écrit et jouent un rôle essentiel ; 
  • il s'agit d'une société de personnes, donc tous les associés doivent être informés de tout changement ou interruption.

La SNC : dans quels cas ?

La SNC est un statut plus rare, du fait du succès de la SARL. Cela dit, dans certains cas, ce statut peut être mieux adapté :

  • pour des activités commerciales exercées par les membres d'une même famille : afin de se préserver de la participation sociale d'un tiers ou des montages juridiques complexes ;
  • pour des associés qui n'ont pas un grand capital de création d'entreprise.

Principaux avantages et inconvénients de la SNC

Les avantages de la SNC sont :

  • le capital constitutif n'est pas obligatoire ;
  • la création est simple ;
  • selon le nombre d'associés, l'organisation reste simple.
Cela dit, la SNC connaît quelques inconvénients :
  • concernant la responsabilité, les associés répondent solidairement et de façon illimitée ;
  • une interdépendance entre les associés subsiste ;
  • les associés ont parfois peu de flexibilité.