Quels matériaux de fenêtres choisir : conseils et informations

Quels matériaux de fenêtres : conseils et informations © Diego3336 / Flickr
Quels matériaux de fenêtres : conseils et informations © Diego3336 / Flickr
Le choix du matériau qui composera vos fenêtres est crucial. En effet, qui dit fenêtres mal isolées dit obligation de chauffer davantage pour compenser cet air frais s’engouffrant dans votre habitation, et donc une augmentation de votre facture énergétique. Pour vous aider à vous y retrouver entre PVC, bois et aluminium, Pratique.fr les passe au crible.


Fenêtres : optez pour l’aluminium

Plébiscité par les architectes pour son élégance et son esthétique, l’aluminium présente de nombreux avantages :

  •  sa grande rigidité. Atout qui fait de lui le matériau idéal pour les fenêtres et les baies vitrées de grandes dimensions. En effet, même s’ils sont fins, les supports réalisés en aluminium ne se déformeront pas et pourront supporter des charges importantes ;
  • sa longévité : en plus de n’exiger aucun entretien spécifique, il est imperméable aux caprices de la météo ;
  • son grand choix de coloris ;
  • son éco-responsabilité : près de 40% de l’aluminium utilisé au sein de l’Union Européenne est issu du recyclage.

Pour autant, l’aluminium a également quelques défauts :

  • il est assez peu isolant, surtout en comparaison avec les performances  thermiques du bois et du PVC ;
  • si une fenêtre en aluminium n’est pas munie d’un système de rupture de pont thermique, de la condensation est à craindre. 



Préférez des fenêtres en PVC

Le PVC dispose de plusieurs attributs :

  • son fort pouvoir isolant ;
  • son coût abordable confère au PVC un excellent rapport "qualité-prix" ;
  • son faible impact environnemental. S’il n’est pas biodégradable, le PVC est un matériau  recyclable à 99% ;
  • sa longévité. Résistant aux intempéries, il ne nécessite que peu d’entretien.

Côté point négatif, le principal écueil au PVC est d’ordre esthétique. En effet, celui-ci n’existe que dans un choix restreint de formes et de coloris. De plus, dans certains lotissements ou copropriétés, la pose de fenêtres en PVC est parfois interdite. Pour éviter toute mauvaise surprise, renseignez-vous au préalable en consultant le PLU.

Choisir des fenêtres en bois

Le bois séduit depuis bien longtemps grâce à :

  • une esthétique qui rappelle la nature et donne un aspect noble et traditionnel à une maison ;
  • une qualité isolante exceptionnelle tant thermique que phonique ;
  • ses vertus écologiques. Il est 100% biodégradable et recyclable tandis que les forêts dont il provient font de plus en plus souvent l’objet de coupes rigoureusement encadrées.

Néanmoins, le bois présente tout de même quelques défauts :

  • son prix relativement élevé par rapport à ceux de l’aluminium mais surtout du PVC n’en font pas un matériau à la portée de toutes les bourses ;
  • son entretien régulier (tous les deux ans environs) peut être dissuasif.  

Combien coûte une fenêtre ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte dans le prix d’une fenêtre. Outre le matériau dont elle est composée, entre également en compte ses dimensions (standard ou "sur-mesure"), le vitrage (simple, double, triple) dont elle sera équipée ainsi que la marque de la fenêtre.

Sachez tout de même que pour une fenêtre standard, vous devrez débourser (pose et fourniture comprises) :

  • entre 400 et 1 000 € si elle est en bois ;
  • à partir de 100 € si elle est en PVC ;
  • environ 450 € si elle est en aluminium.

Faites appel à un professionnel pour l’installation de vos fenêtres

Bien qu’il soit possible d’installer soi-même ses fenêtres, sachez qu’il est possible, si vous choisissez de faire appel à un professionnel et que les fenêtres choisies répondent à certaines caractéristiques techniques, de profiter d’un éventail d’aides financières :

  • crédit d’impôt développement durable ;
  • TVA à 5,5%, éco-prêt à taux zéro ;
  • primes "rénovation énergétique".

Enfin, sachez qu’en cas de chantier (d’amélioration, de transformation, d’aménagement et/ou d’entretien) intervenant sur une habitation de plus de deux ans et qui serait confié à un professionnel, la TVA applicable (hors rénovation thermique) sera au taux de 10%.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".