Tout savoir sur le terreau

Enrichir son jardin avec du terreau
Enrichir son jardin avec du terreau
Les apports d’humus en grande quantité peuvent s’avérer nécessaires dans des terres lourdes ou pauvres. Ce terreau, distribué en vrac ou en sacs de chantier, plus aisé à stocker, peut être de qualité très diverse. Mais d’où viennent ces différents terreaux ?


Terreaux de déchetterie

Certains de ces terreaux  proviennent du compostage des déchets végétaux issus de déchetteries et des ramassages municipaux de feuilles mortes, et mis en vente par les communes. Malgré tous les soins apportés à leur fabrication, ils sont susceptibles de contenir des éléments indésirables, car le tri dépend avant tout des usagers de la déchetterie. Leur composition, vu leur provenance, est assez inégale. Réservez-les donc plutôt à l’ornement qu’au potager. 

Terreaux industriels

Les terreaux industriels sont de plus en plus composés en forte majorité d’écorces broyées et compostées. Ces milieux très aérés, particulièrement pauvres, font de bons amendements, aptes à améliorer la structure du sol, mais ne prétendent pas l’enrichir. Ils sont généralement bien faits, et sont raisonnablement chauffés lors du compostage pour ne pas véhiculer d’agents pathogènes. Peu riches, ils ne permettront cependant pas d’améliorer considérablement le sol de votre jardin. 

Ranger son terreau

Si vous recevez du terreau en vrac et que celui-ci doit être stocké sur la pelouse, prenez soin d’isoler cette dernière à l’aise d’une bâche. Ne le laissez pas en place plus de huit jours afin de ne pas asphyxier l’herbe. Ces précautions valent pour tout matériau livré et entreposé sous cette forme.