Nos conseils pour bien tronçonner

  • facile
  • assez facile
  • moyen
  • difficile
  • expert
Apprendre à tronçonner
Apprendre à tronçonner

Pour élaguer ou abattre vos arbres, pour couper du bois de chauffage, une tronçonneuse est un outil efficace mais dangereux qu'il faut utiliser avec prudence.



étape 1

Bien choisir sa tronçonneuse

La tronçonneuse sera choisie en fonction des opérations à effectuer.

Pour couper des arbres de petites tailles ou du bois de chauffage, une tronçonneuse électrique fera l'affaire.

Pour les gros travaux il vous faudra une tronçonneuse thermique, plus puissante mais bruyante et lourde.

étape 2

Vérifier et démarrer le matériel

Soulevez le capot de votre tronçonneuse pour vérifier que le filtre à air n'est pas encrassé, nettoyez-le si nécessaire en le trempant dans l'alcool à brûler.

Effectuez les remplissages des réservoirs carburant et huile de chaîne.

Assurez-vous de la bonne tension de la chaîne en la soulevant.
S'il y a trop de jeu, il faut retendre la chaîne en actionnant la molette du tendeur de chaîne.
Si elle est trop détendue il faut la changer.
Dans tous les cas suivez les conseils du fabriquant.

Maintenir la machine au sol en glissant un pied dans la poignée arrière et en appuyant avec une main sur la poignée centrale.
Débloquer le frein de chaîne et tirer sur le lanceur.
Dès la mise en route, relâcher l'accélération. Si le ralenti est correctement réglé la chaîne arrêtera sa course. 

étape 3

Faire des bûches

Attention de ne jamais toucher la terre avec la tronçonneuse.

Tronçonnez toujours à grande vitesse, sans forcer, pour éviter de perdre le contrôle en fin de coupe.
N'attaquez pas avec le nez de la lame mais au milieu du guide.
Appuyez les griffes contre la bûche et effectuez un mouvement de balancier du guide de haut en bas et inversement.

Prenez garde aux rebonds de la tronçonneuse (mouvements brusques de recul de l'appareil).
Restez toujours vigilant.
Faites attention aux obstacles qui pourraient provoquer ces rebonds.

Pour débiter un tronc d'arbre au sol, enlevez d'abord toutes les branches.
Si le tronc est posé à même le sol il faut y aller petit à petit, en faisant rouler l'arbre au fur et à mesure. 

étape 4

Préparer l'abattage d'un arbre avec une tronçonneuse

Cette opération demande beaucoup de prudence et le suivi d'un mode opératoire précis.

En montagne, pensez à toujours abattre l'arbre en diagonale de la pente.
N'essayer pas de couper par vent contraire.
Choisissez une zone dégagée pour le point de chute en tenant compte de la hauteur de l'arbre et des obstacles :

  • autres arbres ;
  • maisons ;
  • fils électriques ou PTT...

Nettoyez le sol autour de l'arbre et les quelques mètres derrière. Lorsque l'arbre s'abat, reculez de quelques pas sur le côté, car il peut arriver que les extrémités des racines sortent violemment du sol.
Sciez les branches basses qui peuvent gêner.
N'utilisez jamais la tronçonneuse plus haut que la hauteur des épaules.

Pour forcer l'arbre à tomber dans la direction souhaitée, on utilise une méthode appelée l'abattage dirigé. Elle consiste à scier une sorte de charnière de pivotement qui guide l'arbre dans sa chute. Pour réaliser cette charnière, on scie d'abord une pièce triangulaire appelée entaille d'abattage, du côté de la chute.
La deuxième entaille, le trait d'abattage, est sciée horizontalement de l'autre côté du tronc.

Ne sciez jamais le tronc de part en part, mais laissez toujours une mesure d'environ 3 cm. C'est cette mesure d'abattage qui sert de charnière.

étape 5

Abattre un arbre avec une tronçonneuse

Sciez d'abord le haut de l'entaille d'abattage, assez haut sur le tronc pour avoir suffisamment d'espace pour l'entaille inférieure, en dirigeant la tronçonneuse vers le bas, à 60° d'inclinaison.
La profondeur de l'entaille d'abattage doit correspondre au 1/4 du diamètre du tronc.

Sciez l'entaille d'abattage inférieure jusqu'à ce qu'elle coïncide avec l'entaille supérieure. La tronçonneuse doit être inclinée vers le haut avec un angle de plus ou moins 30°. Il est très important que les deux entailles se rencontrent pour que la charnière puisse guider l'arbre dans sa chute. Si l'opération est menée correctement, vous obtenez une entaille d'abattage parfaite, d'une ouverture de 90°.

Arrêtez le moteur et contrôlez le niveau d'essence. Il est dangereux de tomber en panne d'essence pendant le sciage d'un trait d'abattage.

Sciez le trait d'abattage au niveau de la pointe de l'entaille d'abattage, ou légèrement au-dessus.
Laissez une mesure (charnière d'abattage) d'au moins 3 cm.
Si le diamètre du tronc est inférieur à la longueur du guide-chaîne, vous pouvez entailler le trait d'abattage directement du côté du tronc opposé à l'entaille.
Sinon, placez d'abord la tronçonneuse sur le côté du tronc et sciez autour de l'arbre, à reculons. Après avoir scié un peu plus de la moitié du trait, arrêtez et placez un levier d'abattage dans l'entaille, ou enfoncez-y un coin. Cela empêche l'arbre de pencher en arrière et évite le pincement du nez du guide-chaîne dans le trait d'abattage.
Le levier d'abattage facilite la chute de l'arbre.

Si vous en êtes à vos débuts dans le métier, nous vous recommandons de ne pas abattre des arbres dont le diamètre est supérieur à la longueur du guide-chaîne.
Il est plus facile et plus sûr d'abattre un arbre en pratiquant un trait d'abattage simple, directement à partir de l'arrière.

étape 6

Elaguer un arbre

L'élagage est une opération dont tous les arbres ont besoin. Avant de pouvoir élaguer une branche de gros diamètre, les embranchements de celle-ci doivent tous être coupés. Cette précaution est nécessaire pour l'alléger mais également pour se débarrasser des obstacles.

Coupez à une quarantaine de centimètres du tronc.
Pour qu'une coupe soit bien nette, pratiquez une bonne entaille au dessous de la branche puis tronçonnez le dessus jusqu'à ce que la branche cède.
Le reste doit être ensuite retiré du tronc.
Sciez en-dessous et enlever la partie supérieure. Terminer en badigeonnant la plaie au goudron de Norvège.