Auto et écologie : le bilan de la prime Hulot à la conversion

Publié le 

Auto et écologie : le bilan de la prime Hulot à la conversion / iStock.com - Pogonici
Auto et écologie : le bilan de la prime Hulot à la conversion / iStock.com - Pogonici

La prime Hulot a été lancée par le gouvernement au début de l’année 2018. Elle permet aux citoyens français d’obtenir une prime de 1 000 € au moins pour la remise d’une vieille voiture. Cette mesure rencontre actuellement un franc succès.

D’après le ministère de la Transition écologique, les Français sont nombreux à recourir à la prime à la conversion. Cette initiative vise à encourager les automobilistes à remplacer leurs voitures polluantes contre des véhicules plus propres. Environ six mois après le lancement de cette mesure, le gouvernement peut se réjouir des résultats.

Une prime avantageuse

Mise en place depuis le 1er janvier, la prime Hulot prévoit de verser 1 000 € à un foyer imposable désirant se débarrasser d’une voiture diesel immatriculée avant 2001 ou d’un modèle essence obtenu avant 1997. Cette prime peut atteindre les 2 000 € pour un foyer non imposable souhaitant se délester d’un véhicule essence immatriculé avant 1997 ou d’un diesel datant de 2006 au moins. La voiture en question ne doit pas dépasser les 3,5 tonnes.

Le principe est assez similaire à celui de la prime à la casse. Par ailleurs, si le ménage achète une voiture électrique, il recevra une prime de 2 500 €. Ce dispositif a fait le bonheur de plus de 45 000 Français depuis son instauration. Ces résultats dépassent de loin l’objectif du gouvernement prévoyant 100 000 demandes en une année. Logiquement, les personnes non imposables sont les plus intéressées. De plus, les diesels sont les plus concernés. Ce type de voiture représente près de 80% des véhicules mis à la casse. Paradoxalement, le marché de l’occasion profite de cette mesure. Il compte plus de 62% des achats contre 8% pour les modèles verts.

Coup de pouce de l’État

Fidèle à lui-même, Nicolas Hulot “appelle tous les Français à utiliser ce dispositif qui permet de réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air.” En somme, la prime Hulot vise à orienter les Français vers des voitures hybrides ou électriques. D’après le gouvernement, ce système permettrait de limiter l’émission de CO2 à un niveau se rapprochant de 10 000 aller-retour Paris - New York. Ainsi, cette mesure écologique est d’une utilité certaine pour le grand public. Les foyers non imposables ont par ailleurs bénéficié de cette prime à plus de 70% jusqu’ici.

Le succès du dispositif a dépassé toutes les attentes et le budget alloué. Quoi qu’il en soit, ce dépassement budgétaire est bénéfique pour l’image du Président. Ce dernier se débarrasse ainsi de l’idée selon laquelle il est trop proche des riches. Pour renforcer l’efficacité de cette initiative, le ministère envisage de lancer une nouvelle campagne de communication pour faire connaître davantage au grand public la prime Hulot.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : achat vente auto