Bien travailler avec des freelances : les erreurs à éviter

Publié le 

Bien travailler avec des freelances : les erreurs à éviter / iStock.com - Ridofranz
Bien travailler avec des freelances : les erreurs à éviter / iStock.com - Ridofranz

De nombreuses entreprises spécialisées dans l’informatique choisissent de travailler avec des freelances pour lancer rapidement leurs projets. Cependant, ce type de collaboration nécessite un minimum de savoir-faire.

Engager un freelance permet à une entreprise de se décharger de certaines responsabilités et de limiter ses dépenses, tout en conservant de la flexibilité. Zoom sur les erreurs à éviter afin d’optimiser la collaboration.

Engager la mauvaise personne

D’après Charles Thomas, cofondateur de Comet, une plateforme spécialisée dans la mise en relation de freelances et d’entreprises du secteur de la technologie et de la data, le recrutement est d’une importance capitale. Selon lui, l’employeur ne devrait pas focaliser son attention sur les seules compétences techniques du freelance, mais prendre aussi en compte d’autres paramètres comme l’autonomie, l’agilité ou la faculté d’adaptation. Ce dernier point est particulièrement important dans le cadre d’une collaboration à long terme pouvant impliquer des changements de missions.

Limiter ses fonctions aux tâches exécutives

Il serait aussi dommage de limiter les fonctions du freelance aux tâches exécutives. Selon Charles Thomas, le manager doit inspirer ses collaborateurs. Ainsi, il ne doit pas se contenter de donner une feuille de route à suivre à son collaborateur, mais lui expliquer la vision de l’entreprise ainsi que les enjeux techniques du projet. C’est une manière d’impliquer davantage le travailleur freelance dans sa tâche. En effet, les experts sont souvent sollicités de toute part et choisissent les missions pour lesquelles ils éprouvent de l’attachement.

Lui imposer de venir au bureau

La plupart des personnes qui choisissent de travailler en freelance ont l’habitude de travailler chez eux. De nombreuses raisons peuvent expliquer ce choix, notamment la distance ou le souhait de rester près de leur famille. En obligeant l’expert à changer son mode de vie, ce dernier mettra certainement fin à la collaboration et cherchera des missions adaptées à ses conditions auprès d’autres employeurs. Il serait dommage de se passer de ses compétences.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : gestion