Brico : les "hommes à tout faire" viennent à votre secours

Publié le 

Brico : les "hommes à tout faire" viennent à votre secours / iStock.com - skynesher
Brico : les "hommes à tout faire" viennent à votre secours / iStock.com - skynesher

Par manque de temps ou d’outils, les particuliers ont souvent tendance à négliger les petits travaux d’entretien et de rénovation dans leur habitation. Partant de ce constat, des enseignes de bricolage ont décidé de proposer les services “d’hommes à tout faire” en France. Cette offre s’inspire d’un concept assez courant aux États-Unis, le “handyman”.

Pour étoffer leurs prestations, plusieurs magasins de bricolage ont décidé d’importer le concept de “handyman” en France. Ce service met les clients en relation avec des personnes capables de s’occuper de leurs petits travaux. Les leaders du marché collaborent désormais avec de nouvelles plateformes pour lancer cette offre de services à domicile.

Marché en pleine expansion

Filiale du groupe Adeo, Leroy-Merlin est une des premières enseignes de bricolage à adopter le concept “d’hommes à tout faire”. L’établissement collabore ainsi avec le site Frizbiz depuis 2015 pour promouvoir cette offre. Castorama, pour sa part, travaille avec Needelp depuis le 21 juin dernier. La chaîne propose désormais cette formule dans ses magasins. Brico Dépôt, appartenant au groupe Kingfisher, teste ce service de bricolage entre particuliers depuis près d’un an. Le magasin a ainsi pu séduire 30 000 bricoleurs et demandeurs.

De leur côté, Bricomarché, Bricorama et Brico Cash, du groupe des Mousquetaires, se sont lancés sur ce marché à la fin du mois de juin dernier, en collaboration avec Youpijob. Le site se présente comme “l'unique plateforme accréditée +services à domicile+ permettant de recruter, payer et déclarer” un “homme à tout faire”.

Service de proximité

Les “hommes à tout faire” permettent à de grandes enseignes comme Leroy-Merlin ou Castorama d’aider les particuliers dans des tâches souvent dédaignées par les artisans. En effet, ces derniers sont rarement disposés à se déplacer pour de petits travaux pouvant être réalisés par des bricoleurs. Ce genre d’intervention n’est pas rentable en termes de rapport heures de travail/tarification de la prestation.

En raison de leur accessibilité, les services proposés par Youpijob, Frizbiz, Needelp ou autres, rapprochent les grandes enseignes de bricolage de leur clientèle. De plus, ces plateformes comblent un certain manque dans l’offre et la demande dans ce domaine. Enfin, cette mise en relation avec les demandeurs permet aux bricoleurs d’arrondir leur fin de mois. Même si les petits travaux sont réalisés pour pas cher, ces compléments de revenus sont rarement négligeables.

L’avis des professionnels

La Fédération française du bâtiment (FFB) a réalisé une étude sur l’impact des plateformes numériques sur le secteur début 2017. En dépit de l’évolution rapide du marché, l’organisme ne considère pas ce type de service comme un concurrent majeur pour les PME ou les artisans évoluant dans le milieu. Selon la Fédération, ce phénomène reste marginal et ne concerne pas les travaux requérant des qualifications professionnelles comme la construction, la plomberie, l’électricité, etc.

Les artisans s’inquiètent toutefois de l’impact de ces offres sur les tarifications et les marges en vigueur sur le marché. Le président de la FBB, Jacques Chanut, craint même “une forme d'ubérisation du bâtiment”.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : brico