Cancer colorectal : la campagne "Mars Bleu" rappelle l'importance de se faire dépister à temps

Publié le 

Cancer colorectal : la campagne "Mars Bleu" rappelle l'importance de se faire dépister à temps / iStock.com - ThitareeSarmkasat
Cancer colorectal : la campagne "Mars Bleu" rappelle l'importance de se faire dépister à temps / iStock.com - ThitareeSarmkasat

Les autorités sanitaires ont annoncé le lancement d’une campagne baptisée “Mars Bleu” afin de sensibiliser le public sur le cancer colorectal. L’objectif est d’inciter au dépistage afin de déceler le plus tôt possible cette pathologie qui tue 18 000 personnes par an dans l’Hexagone.

D’après une enquête menée par France Côlon, près de 34% des malades n’ont consulté leur médecin qu’au bout de 6 mois après l’apparition des premiers symptômes. À compter du 12 mars, un spot télévisé viendra en appui de la campagne pour sensibiliser le public sur l’intérêt du dépistage.

Une maladie dangereuse

Près de 43 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont recensés et environ 18 000 personnes en meurent chaque année. Ces chiffres font de cette pathologie le second cancer le plus meurtrier dans l’Hexagone. D’après les statistiques, près de 95% des malades ont plus de 50 ans.

Les signes

Le cancer colorectal peut se développer petit à petit sans aucun signe apparent. Toutefois, dans la majorité des cas, de petites lésions dénommées polypes se forment à l’intérieur du rectum ou du colon. Elles se traduisent par la présence de sang dans les selles. Le malade peut aussi être sujet à des troubles intestinaux inhabituels (diarrhée ou constipation fréquente) ou ressentir des douleurs abdominales.

De l’importance du dépistage

D’après l’Institut national du cancer, le cancer colorectal se guérit dans 90% des cas si la formation de polypes se limite à la surface interne du colon. Cependant, les chances de guérison diminuent à 70% dès que les lésions touchent les ganglions. Si le cancer se propage à d’autres organes, les chances de survie descendent à 13%. Les autorités sanitaires recommandent aux plus de 55 ans de réaliser des tests à domicile afin de déceler à temps la formation de polypes.

Apprenez-en plus sur le depistage en vidéo grâce à Pratiks !


Proctologie - Ce qu'il faut savoir sur le... par Pratiks

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Cancer