Comment se passeront les fêtes de fin d'année ?

Publié le 

Comment se passeront les fêtes de fin d'année ? / Istock.com - winvic
Comment se passeront les fêtes de fin d'année ? / Istock.com - winvic

Après des mois passés enfermés à la maison, voilà que l’année 2020 touche enfin à sa fin. Beaucoup se réjouissent à l’idée de laisser derrière eux cette année d’angoisse, de traumatisme et d’incertitude marquée par la pandémie de Coronavirus. Contre toute attente, cette dernière s’est éternisée et continue de faire rage dans l’Hexagone. Tandis que les Français nagent encore en plein confinement, le gouvernement a décidé d’alléger les mesures de restriction afin de créer un environnement aussi normal que possible pour les fêtes de fin d’année.

Cette année a été l’année des imprévus. Que ce soit l’école, le travail, les vacances, les différents projets personnels et le quotidien en général ont été troublés par la crise sanitaire. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent à pas de géant, beaucoup craignent de ne pas pouvoir en profiter. Certes, le réveillon de cette année s’annonce très différent des précédents. Toutefois, l’État est disposé à faire son possible pour permettre aux Français d’en profiter en toute sécurité. Décryptage.

Un allègement des restrictions

Coronavirus oblige, la fête de Noël et le réveillon de cette année seront différents de ceux à quoi les Français ont eu droit les années précédentes. En effet, officiellement, la France est encore en plein confinement. Toutefois, selon l’annonce d’Olivier Véran, le ministre de la Santé, le 1er novembre dernier, le gouvernement met tout en œuvre pour créer un environnement le moins contraignant possible pour les fêtes à venir. Le Premier ministre lui-même tient à alléger autant que possible les mesures de restriction, notamment au moment des vacances de Noël. De cette façon, les familles séparées auront l’occasion de se retrouver pour passer les fêtes de fin d’année ensemble. En attendant, voici quelques astuces pour acheter ses cadeaux de Noël pendant le confinement.

Des fêtes en petit comité de préférence

Depuis le début de la pandémie, tout rassemblement public est formellement interdit afin de limiter la diffusion du virus. Ainsi, bien que le gouvernement soit disposé à relâcher un peu la pression liée aux restrictions, les grands rassemblements restent prohibés. Jean Castex lui-même a admis que ces fêtes de Noël “ne pourront pas se tenir de la même manière que d’habitude”. Cela signifie entre autres qu’organiser une grande fête avec une dizaine d’invités, que ce soit pour Noël ou le réveillon de fin d’année, n’est clairement pas envisageable. En effet, la sécurité de chacun demeure la priorité numéro un tant que le nombre de cas positifs est en hausse. Par ailleurs, un vaccin pourrait être disponible d’ici la fin de l’année.

Les retrouvailles familiales possibles sous conditions

Dans le cadre de cet allègement des restrictions, si certains commerces ont été autorisés à rester ouverts pendant le confinement, ceux qui ont reçu l’ordre administratif de fermer pourront rouvrir pendant la période des fêtes. Parallèlement, il sera possible de se déplacer en métropole pour rejoindre sa famille, et ce, dès le 15 décembre. Toutefois, ces déplacements ne seront réellement autorisés que si le nombre de nouvelles contaminations n’excède pas le 5 000. De même, le nombre de contaminés en réanimation ne doit pas dépasser les 3 000.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : sorties