Conso : des jardins proposent des fruits et légumes gratuits

Publié le 

Conso : des jardins proposent des fruits et légumes gratuits / iStock.com - pablo_rodriguez1
Conso : des jardins proposent des fruits et légumes gratuits / iStock.com - pablo_rodriguez1

À l’heure où l’individualisme prévaut dans la société, il est impensable de trouver de la nourriture gratuite. Pourtant, certaines personnes et associations désintéressées offrent gracieusement des fruits et légumes à ceux qui en ont besoin.

Convaincues de l’importance de l’entraide, certaines personnes proposent gratuitement des légumes et des fruits à leurs voisins. Tour d’horizon des associations œuvrant pour la gratuité de la nourriture.

"Les Incroyables Comestibles", pionnière dans le secteur

Apparu en 2008 dans le Yorkshire, en Angleterre, sous la dénomination Incredible Edible, "les Incroyables Comestibles" est un mouvement prônant l’appropriation des espaces publics pour y faire pousser des fruits et légumes accessibles à tous. Le concept de jardin partagé gagne aujourd’hui la France et d’autres pays comme l’Israël, le Ghana ou la Belgique. Des journées de plantation sont organisées dans les grandes villes comme Paris avec l’accord des autorités assurant la gestion des espaces verts. Les fleurs sont remplacées par des légumes et la récolte est gratuitement accessible aux habitants. François Rouillay, conseiller en développement territorial et initiateur du mouvement à Colroy-la-Roche, en Alsace, n’hésite pas à parler d’abondance partagée et même d’autosuffisance alimentaire, qui paraît encore utopique. Cependant, la notion de partage prime et constitue l’essence-même du mouvement d’après ses explications.

"Food is Free", la naissance du jardin communautaire

Food is Free est un mouvement apparu en 2012 au Texas, aux États-Unis, à l’initiative de John VanDeusen Edwards. Cette organisation s’est fixée pour objectif d’apprendre à cultiver des légumes et des fruits, mais aussi l’esprit communautaire. Tout commence dans un quartier test où un jardin communautaire est créé. En moins d’un mois, la plupart des habitants des alentours aménagent leur propre jardin communautaire. Depuis, le projet Food is Free s’est implanté dans plus de 300 villes à travers le monde. Des jardins sont aujourd’hui implantés dans des écoles, des entreprises, des marchés paysans et des églises.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : groupes d'aliments