Conso : les boissons sucrées à volonté, c'est terminé !

Publié le 

Conso : les boissons sucrées à volonté, c'est terminé !
Conso : les boissons sucrées à volonté, c'est terminé !

Un arrêté paru dans le Journal officiel du 26 janvier 2017 stipule l’entrée en vigueur d’une loi adoptée en 2015 interdisant la mise à disposition des fontaines à sodas. Cette règlementation est applicable depuis vendredi 27 janvier 2017.

Sont désormais interdites les fontaines distribuant gratuitement ou à un prix forfaitaire des boissons sucrées. Ce texte intégré en janvier 2016 à la loi Santé vise à lutter contre l’obésité et le surpoids qui augmentent le risque de diabète.

Ce que dit la loi

Cet arrêté établit une liste des boissons concernées, notamment les concentrés à l’exemple des sirops, les boissons gazeuses et non gazeuses, celles à base de lait, d’eau, de céréales, de fruits ou de légumes, ainsi que celles destinées aux sportifs. En clair, cette nouvelle règlementation interdit la distribution gratuite ou forfaitaire de boissons contenant des édulcorants ou du sucre ajouté. D’après le Pr Serge Hercberg de l’INSERM, un litre de soda contient une vingtaine de morceaux de sucre, ce qui favorise la prise de poids chez les consommateurs, notamment les plus défavorisés. Cette mesure concerne ainsi les établissements scolaires et les lieux de restauration, dont les hôtels, les clubs de vacances et les restaurants.

Réduire les coûts

En France, l’obésité touche 15,3% des plus de 18 ans, un taux équivalent à celui de l’Europe dans sa globalité. D’après une étude menée par l’United European Gastroenterology ou UEG, près de 1,7 million de mineurs sont aussi concernés dans l’Hexagone. D’après le Trésor Public, les personnes obèses ou en surpoids ont nécessité le déblocage de près de 20 milliards d’euros, rien qu’en 2012. Ainsi, chaque personne obèse présente un coût social annuel de 1 300 euros contre 360 euros pour un individu en surpoids. Cette mesure vise donc à réduire ces coûts qui représentent près de 1% du PIB. Reste à savoir si elle aura les effets escomptés.

Bonus : pour bien s'alimenter, il faut déterminer les bonnes quantités ! Voici des conseils en vidéo avec Pratiks !

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !