Cool Job : le foodstylist transforme la nourriture en art

Publié le 

Cool Job : le foodstylist transforme la nourriture en art / iStock.com - golubovy
Cool Job : le foodstylist transforme la nourriture en art / iStock.com - golubovy

N'avez-vous pas remarqué une certaine différence (et une différence certaine) entre les hamburgers de diverses publicités et ceux que l'on vous vend ? Si les uns font envie avec leurs beaux volumes et couleurs, les autres sont un peu moins alléchants et même plutôt « raplaplas ». Pour expliquer ce fossé entre la photographie et la réalité, il faut faire un tour dans les coulisses de la photographie culinaire pour aller à la rencontre de celui ou celle que l'on nomme : « foodstylist ».

Le styliste culinaire, ce magicien de l'ombre

Derrière les beaux plats des magazines, livres ou films se cache un styliste culinaire. Son rôle ? Disposer les aliments, sauces et autres éléments de façon à les mettre en valeur et attirer le regard.

Dans certains cas, le styliste confectionne lui-même les plats, salés comme sucrés. Dans d'autres cas, il assiste un chef qui élabore le plat pour ensuite lui laisser le soin de le rendre aussi beau qu'il est bon.

Le foodstylist peut aussi bien travailler à son compte qu'en qualité de salarié (pour un magazine, par exemple). En outre, il peut photographier ses plats et rédiger lui-même ses recettes ou bien confier ces missions à d'autres professionnels.

Les qualités requises pour être foodstylist

Pour mettre en scène des aliments, il faut à la fois du talent, de la créativité, de l'inspiration, de la minutie, un grand sens de l'esthétique mais aussi de la patience.

Le styliste culinaire doit beaucoup s'entraîner afin de peaufiner son style et ses techniques. En outre, effectuer de multiples recherches et être curieux est essentiel.

Il est aussi important qu'il ait le sens de la communication et l'esprit d'équipe car il sera amené à prospecter mais aussi à travailler avec des photographes et autres.

Du côté des outils

Les doigts de fée du styliste culinaire ne lui suffisent pas toujours pour mettre en scène la nourriture. Il peut alors s'aider de divers outils.

De la pince à épiler au coton-tige en passant par des brosses, de nombreux objets du quotidien peuvent être détournés afin de sublimer les plats.

Et pour faire briller les aliments ? Les sprays d'huile végétale sont de très bons alliés. Enfin, il faut aussi miser sur le décor : assiettes, couverts, tables, nappes...

Foodstylist : quelle(s) formation(s) ?

Pour l'instant, aucun cursus officiel n'existe en France dans le domaine du stylisme culinaire. Cependant, certains professionnels proposent des formations ou n'hésitent pas à embaucher des stagiaires/assistants pour aider ces derniers à se lancer dans le métier.

Des études en cuisine (CAP pâtisserie...) peuvent être très utiles pour devenir foodstylist. Vous pouvez également suivre une formation en art car c'est une profession qui requiert un grand sens artistique.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : fiches métiers