Cool news : ces grandes entreprises qui aident les réfugiés

Publié le 

Cool news : ces grandes entreprises qui aident les réfugiés / iStock.com - linephoto
Cool news : ces grandes entreprises qui aident les réfugiés / iStock.com - linephoto

De nombreuses personnes fuient les zones de conflit pour sauver leur vie, mais aussi dans l’espoir d’un avenir meilleur dans leur pays d’accueil. Si certains se méfient des réfugiés, quelques entreprises ne ménagent pas leurs efforts pour leur venir en aide.

Arrivés dans leur pays d’accueil, les réfugiés font souvent face à de nombreuses difficultés liées au logement et à l’emploi. Heureusement, certaines grandes entreprises ont décidé de venir en aide à ces personnes qui, pour la plupart, ont tout perdu. Tour d’horizon de ces bons samaritains des temps modernes.

Airbnb pour un toit gratuit

Le 7 juin 2017, Airbnb a étonné plus d’un internaute en annonçant son intention d’offrir un toit à près de 100 000 réfugiés au cours des 5 années à venir. Pour ce faire, la plateforme de location de logements a créé un programme baptisé Open Homes et travaille avec diverses associations. Elle prend ainsi le contrepied du décret anti-immigration initié par Donald Trump en proposant des logements aux personnes “indésirables” sur le sol américain. Ce programme est aussi mené sur le continent européen. Depuis mi-juin, 300 Français auraient déjà franchi le pas en proposant d’héberger gratuitement des réfugiés via Airbnb.

Starbucks, Ikéa pour un emploi

En janvier, Starbucks avait annoncé son projet d’offrir un emploi à 10 000 réfugiés dans le monde. Présente dans 75 pays, la chaîne de cafés a récemment dévoilé son objectif d’en recruter 2 500 pour ses filiales européennes d’ici 2022. Aux États-Unis, la firme entend privilégier dans un premier temps les personnes ayant travaillé pour l’armée en tant qu’interprètes par exemple. De son côté, le géant suédois Ikéa prévoit de vendre des tissus et des tapis fabriqués par 200 réfugiés syriens installés en Jordanie, et ce, dès 2019. En 2016, l’entreprise suédoise avait déjà fourni à l’ONU des préfabriqués en plastique afin d’accueillir les personnes déplacées.

Total et Adecco pour l’intégration

Même si le pétrolier français ne s’engage pas à recruter des réfugiés, il finance une formation leur permettant d’acquérir les bases du codage informatique. La formation dispensée par Simplon s’adresse aux jeunes non diplômés rencontrant des difficultés pour trouver du travail. Les réfugiés sélectionnés prennent ainsi des cours de français gratuits et se préparent au métier de développeur informatique. Pour sa part, Adecco est mandaté par le gouvernement allemand pour l’inscription des réfugiés à leur arrivée sur le sol allemand. L’agence d’emploi et d’intérim évalue leurs compétences et les aide dans leur recherche de travail.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent