Cotons-tiges, assiettes, verres… Par quoi les remplacer ?

Publié le 

Cotons-tiges, assiettes, verres… Par quoi les remplacer ?/iStock.com-Elena Feodrina
Cotons-tiges, assiettes, verres… Par quoi les remplacer ?/iStock.com-Elena Feodrina

Conscient de l’impact néfaste du plastique sur l’environnement, le gouvernement français a interdit, depuis ce 1er janvier, la vente de certains produits à usage quotidien. Les cotons-tiges, les verres ainsi que les assiettes jetables sont les principaux concernés par cette nouvelle mesure. Ayant pour objectif d’éliminer radicalement l’usage du plastique dans le commerce d’ici 2040, le gouvernement procède petit à petit au changement.

Le plastique est un fléau grandissant. Les produits jetables en plastique constituent environ 70% des déchets mondiaux. Face aux urgences écologiques actuelles, il devient impératif de se défaire de l’usage de cette matière. La France commence ainsi par bannir les cotons-tiges, les assiettes et les verres en plastique. Loin d’être une fatalité, il est possible de les remplacer facilement. Décryptage.

Place aux cotons-tiges biodégradables

Les cotons-tiges, dont l’interdiction était prévue pour cette année 2020, figurent parmi les dix déchets les plus fréquents sur les plages, au même titre que les mégots. Pourtant, les cotons-tiges à usage unique ne sont pas la seule solution pour se nettoyer les oreilles. Comme leur vente est désormais prohibée, des alternatives plus pratiques et respectueuses de l’environnement émergent. Parmi celles-ci se trouvent les cotons-tiges biodégradables. Dotés d’un bout en coton bio et d’une tige en bois ou en papier, ils ont l’avantage de se dégrader plus rapidement une fois jetés. Autrement, les “oriculi” ou coton-tige japonais sont également une solution. Faits d’une tige en bambou, ils sont réutilisables à l’infini. Certes, le confort du coton-tige traditionnel n’est pas au rendez-vous, mais c’est le petit prix à payer pour sauver l’environnement.

Des assiettes mangeables, oui !

Organiser une fête ou un festival avec de la vaisselle classique n’est pas évident. La perspective de devoir tout laver par la suite est en effet décourageante. Ainsi, si l’assiette en plastique n’est désormais plus une option, les assiettes en papier jetables sont toujours d’actualité. Ces dernières, moins polluantes que leur version en plastique, se dégradent plus vite. En outre, pour un changement plus radical, une autre idée consiste à opter pour des assiettes comestibles. Faites à base de son de blé, ces assiettes atypiques s’ingèrent sans problème. Bien sûr, elles ne renferment aucun produit chimique et sont 100% bio. Si l’idée de manger son assiette pour sauver l’environnement n’emballe pas certains, ils peuvent toujours la jeter. Une trentaine de jours suffit pour qu’elle se transforme en compost.

Des gobelets écologiques

Fini les verres en plastique jetables, bonjour les “éco-cups”. Signifiant littéralement “tasses écologiques”, les éco-cups constituent une alternative pratique aux gobelets jetables. Ces derniers, après un seul usage, se retrouvent par dizaine dans toutes les poubelles. Les éco-cups, quant à eux, sont faits de plastique rigide et sont réutilisables une bonne dizaine de fois. Résistants et esthétiques, ils sont parfaits pour servir les boissons dans les festivals ou les soirées. En cas d’usure, le recyclage les accueille les bras ouverts. Des entreprises comme McDonald’s, qui a décidé de supprimer l’usage des pailles en plastique, devraient également adopter cette tendance.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature