Couple : la charge mentale est-elle un problème de communication ?

Publié le 

Couple : la charge mentale est-elle un problème de communication ? / iStock.com - kzenon
Couple : la charge mentale est-elle un problème de communication ? / iStock.com - kzenon

À force de penser à tout pour le bien de leur foyer, certaines femmes seraient victimes de charge mentale. D’après certains spécialistes, cette suractivité génératrice de stress résulterait d’un problème de communication.

Le loyer, le linge, les enfants, les repas sont autant de choses auxquelles les mères de famille pensent. Dans la majorité des cas, les femmes éprouveraient le besoin de tout contrôler et de tout organiser pour garantir le bon fonctionnement de leur foyer.

Des activités sources de stress

D’après Nicole Brais, chercheuse à l’Université Laval, au Québec, la charge mentale se traduit par un travail de planification et de gestion constant et incontournable pour le bon fonctionnement du foyer. Entre l’envoi et la récupération des enfants à l’école, le linge, les courses et leur propre travail, les emplois du temps des mères de famille seraient si chargés qu’elles subissent un stress intense, virant parfois au surmenage.

Des inégalités entre hommes et femmes

Les femmes seraient nombreuses à souffrir de cette suractivité au quotidien. En effet, malgré l’évolution des mentalités, les inégalités entre hommes et femmes subsistent. D’après les chiffres publiés en 2010 par l’Insee, les femmes accompliraient près de 64% des tâches ménagères et 71% des charges parentales. D’après la dessinatrice Emma, qui a récemment sorti une bande dessinée intitulée “Fallait demander”, la planification des tâches ménagères reviendrait souvent à la femme même dans les couples ou la répartition des tâches paraît équitable. Et la dessinatrice d’expliquer que la planification et l’organisation des tâches constituent déjà des fonctions à temps plein.

Un problème de société

D’après la dessinatrice, ces inégalités entre hommes et femmes résultent des comportements acquis dès l’enfance. Selon elle, la gent féminine est très tôt associée aux poupées et aux aspirateurs. Dans un rapport publié en 2012, l’Inspection des affaires sociales dénonce le sexisme consistant à assigner des comportements sexués aux individus dès la petite enfance. D’après la psychologue Catherine Serrurier, les hommes devraient prendre des initiatives, mais les femmes devraient également apprendre à lâcher prise. Pour elle, le dialogue est important au sein d’un couple. Elle recommande de répartir les tâches à la rentrée de telle sorte qu’elles deviennent une habitude pour les personnes qui doivent les accomplir.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : couple