En Belgique, une entreprise implante une puce sous la peau de ses employés

Publié le 

En Belgique, une entreprise implante une puce sous la peau de ses employés / iStock.com - Vetkit
En Belgique, une entreprise implante une puce sous la peau de ses employés / iStock.com - Vetkit

En Belgique, une société de marketing digital a proposé à ses salariés de se faire implanter des puces sous-cutanées. Cette technologie leur permet d’accéder aux locaux de l’entreprise et de démarrer leur ordinateur en agitant seulement leur main.

Suite à la demande de l’entreprise de technologie et de marketing digital New Fusion, huit employés se sont portés volontaires pour se faire poser une puce RFID (Radio Frequency Indentification) dans la paume de leur main. De la taille d’un grain de riz, cette puce coûte environ 100 €.

Pour pallier un oubli

Selon le porte-parole de cette société belge, chaque puce contient un numéro d’identifiant unique pour chaque utilisateur. Son implantation présente certains avantages comme l’accès aux locaux de l’entreprise sans badge ni clé ou le stockage de cartes de visite grâce à une mémoire interne. Cette puce permet de faciliter la vie aux employés, principalement ceux qui oublient régulièrement leur badge. Suite aux nombreuses méfiances soulevées par cette innovation, le porte-parole de la société a précisé que ces puces n’ont pas été créées dans le but de surveiller les employés et ne disposent d’ailleurs pas d’un système de géolocalisation.

Un projet qui n’est pas inédit

Selon Sciences et Avenir, le projet d’implanter une puce sous-cutanée n’est pas inédit. En effet, en 1998, le Britannique Kevin Warwick accédait déjà à son université grâce à une puce implantée dans son bras. En 2015, un concept similaire a été testé au sein d’une entreprise suédoise localisée à Stockholm. Grâce à leur puce électronique, les employés de cette firme ont la possibilité d’utiliser les photocopieurs, de passer les portiques de sécurité ou encore de régler leurs consommations à la cafétéria. Ce procédé a aussi été expérimenté en Espagne où des puces RFID sont utilisées comme moyen de paiement dans certaines discothèques.

Cet article a recueilli 2 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : social - rh