Enfants : la méthode Padovan peut-elle rééduquer le cerveau ?

Publié le 

Enfants : la méthode Padovan peut-elle rééduquer le cerveau ? / iStock.com - FatCamera
Enfants : la méthode Padovan peut-elle rééduquer le cerveau ? / iStock.com - FatCamera

La méthode mise au point dans les années 70 par l’orthophoniste brésilienne Beatriz Padovan pourrait être la solution pour corriger la dyslexie, le retard de développement chez l’enfant ou encore certains handicaps comme l’autisme. Elle permettrait de réorganiser le fonctionnement du système nerveux central.

Après 20 années de recherches, Beatriz Padovan a développé une méthode basée sur l’organisation neurologique et la séquence du développement humain ou ontogenèse. Son objectif était de stimuler le cerveau des enfants afin de combler les failles.

Réapprendre les bases

Pour développer sa méthode, l’orthophoniste brésilienne s’est basée sur les travaux réalisés dans les années 50 par le neurochirurgien américain Temple Fay et sur ses propres recherches. La méthode Padovan préconise de reprendre tous les mouvements stéréotypés constituant des étapes nécessaires pour l’apprentissage du langage en ajoutant d’autres exercices mis au point par ses soins. En effet, l’être humain utiliserait les mêmes muscles et circuits nerveux pour manger, respirer et parler. Selon Mme Padovan, les mouvements de base comme la succion, la déglutition et la respiration constituent des étapes dans l’apprentissage du langage et c'est donc de ces étapes que peuvent provenir certains troubles du langage.

Trois facteurs essentiels

La méthode Padovan repose sur trois facteurs essentiels : le rythme, la régularité et la répétition. Ainsi, l’exécution des mouvements de base est cadencée à un poème rythmé dans le but de stimuler en même temps l’audition et la parole, ainsi que les deux hémisphères cérébraux. La répétition des stimulations est également importante dans la mesure où elle favorise la formation des réseaux synaptiques se traduisant par la connexion des neurones entre eux. Enfin, l’efficacité de la méthode repose aussi sur le facteur temps. Les séances doivent être régulières et s’étaler sur une longue période. D’après les spécialistes, 2 séances hebdomadaires de 45 minutes chacune sont recommandées et un minimum de 20 séances est nécessaire, mais une période de traitement plus longue n’est pas à exclure en fonction du cas traité.

Découvre comment lutter contre les troubles du langage en vidéo avec Pratiks :

 

 
Lutter contre les troubles du langage par Pratiks

Cet article a recueilli 2 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé de l'enfant