Environnement : la viande, première responsable du réchauffement climatique !

Publié le 

Environnement : la viande, première responsable du réchauffement climatique ! / iStock.com - Tatomm
Environnement : la viande, première responsable du réchauffement climatique ! / iStock.com - Tatomm

Si la consommation de viande fait polémique, l'élevage se présente comme la cause principale du réchauffement climatique. Il est plus polluant que la production pétrolière. Le point dans cet article.

L'impact de l'élevage sur l'environnement est catastrophique : déforestation, gaz à effet de serre, importante consommation d'eau… Hormis ses effets sur la santé, consommer de la viande est donc nuisible à l'écologie.

Élevage versus climat

Depuis l'apparition de l'espèce humaine, sa consommation de viande n'a cessé de croître. En 2014, ce ne sont pas moins de 312 millions de tonnes qui ont été produites au niveau mondial. Cela représente environ 43kg par personne chaque année. Il faut aussi savoir que plus de 65 milliards de bêtes sont abattues par an, soit l'équivalent de 2 000 animaux par seconde ! Les conséquences écologiques de cette production de masse ne sont pas à négliger. D'ores et déjà, commencez à sensibiliser vos enfants au développement durable pourrait être une solution pour limiter les conséquences à venir. Le dernier rapport en date de la Food and Agriculture Organization stipule que les émissions nocives de l'élevage de bétail au niveau mondial s'élèvent à 14,5%, c'est-à-dire plus de 7 milliards de tonnes de dioxyde de carbone rejetées, soit plus que la France et les États-Unis réunis. Dans ce domaine, toutes les viandes ne se valent pas car certaines nécessitent plus de ressources que d'autres. La production de viandes d'agneau et de bœuf est la plus dangereuse pour l'environnement. Un kilogramme de viande d'agneau rejette 39 kg de GES ou gaz à effet de serre, la viande bovine 27 kg, le porc 12,1 kg, la dinde 10,9 kg et le poulet 6,9 kg. Il apparaît que la viande de porc, la plus consommée dans le monde avec un pourcentage de 36,3, n'est responsable que de 9% du total des émissions. Quant au poulet, il pose un autre problème écologique au niveau de la pollution des eaux.

Attention à la forêt amazonienne

Outre les émissions de gaz à effet de serre, produire de la viande nécessite également une surface agricole importante. Sur le plan mondial, 70% de la surface agricole est destinée au pâturage du bétail et à la production de céréales pour le nourrir. De ce fait, le manque de terres provoque la déforestation. En Amazonie, 91% des surfaces récupérées sont destinées au pâturage et à la plantation de soja qui nourrira le bétail plus tard. Les besoins nécessaires à l'élevage ne s'arrêtent pas là car la production de viande requiert d'importantes ressources en eau et en céréales. Par exemple, produire un kilogramme de viande de bœuf nécessite 13 500 litres d'eau. Cette quantité est de loin plus élevée que celle nécessaire à la culture de céréales : le riz avec 1 400 litres, le blé 1 200 et le maïs seulement 700. Par ailleurs, le tiers des céréales cultivées est destiné au bétail. Pour remédier à ce problème environnemental, l'Homme devrait peu-être se tourner vers des recettes végtales alternatives comme le steak sans viande.

Cet article a recueilli 10 avis. 40% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature