Environnement : quelle est la durée de vie des déchets dans la nature ?

Publié le 

Environnement : quelle est la durée de vie des déchets dans la nature ? / iStock.com - AzmanJaka
Environnement : quelle est la durée de vie des déchets dans la nature ? / iStock.com - AzmanJaka

Les filières de traitement de déchets existent pour une raison : nous éviter d’abandonner lâchement nos déchets dans la nature. Pourtant, cette solution n’empêche visiblement pas les déchets que notre consommation produit en quantité de finir dans l’océan ou dans des décharges à ciel ouvert. Mal gérés, ces détritus entreprennent un processus de dégradation allant de quelques mois pour les déchets biodégradables à des années pour ceux en plastique. Dire que jeter les déchets dans l’environnement pollue durablement la planète est proche de l’euphémisme.

Sauver la planète de sa dégradation imminente, causée en grande partie par une médiocre gestion des déchets générés, requiert de limiter au maximum la pollution. Prendre connaissance du long processus de décomposition des déchets du quotidien que nous rejetons sans mauvaise conscience dans la nature constitue un début à cette révolution. Décryptage.

Moins d’un an : les déchets biodégradables

Le gouvernement vient d’annoncer le compostage obligatoire des déchets verts comme nouvelle solution de tri des déchets à compter de 2024. Procéder ainsi va garantir une fin de vie sans impact aux déchets organiques tout en les mettant en valeur pour le bien de l’environnement. Abandonné dans la nature sans traitement particulier, ce type de déchet va mettre entre quelques semaines et quelques mois à se décomposer complètement. Il faudra notamment compter :

  • Entre 2 semaines à 1 mois pour les papiers toilette ;
  • Entre à 3 à 6 mois pour les mouchoirs en papier, les briques de lait, les allumettes et les pelures de fruit ;
  • Jusqu’à 12 mois pour du papier journal.

De 5 à 50 ans : des déchets  loin d’être inoffensifs

La cloche qui marque la fin de la commercialisation des produits jetables, dans le cadre de la lutte contre le plastique, a été sonnée pour une raison : ces déchets sont coriaces. Rien qu’une boîte alimentaire en polystyrène, courante dans la restauration pour les plats à emporter, met 50 longues années à se décomposer dans la nature. Les emballages de bonbons, les chewing-gums et les mégots de cigarettes, sous leurs airs inoffensifs, ne se dissolvent pas complètement en moins de 5 ans. Les mégots sont particulièrement redoutables, car ils libèrent des substances toxiques qui, avec un seul mégot, peuvent souiller jusqu’à 500 L d’eau dans une rivière. Il en est de même pour les huiles de vidange qui, déversées dans la nature, ne se décomposent qu’au bout de 10 ans, non sans avoir fait des ravages.

Plus de 100 ans : le plastique, ennemi public numéro un

Ironiquement, certains des déchets que l’Homme jette sans scrupule dans la nature s’avèrent vivre beaucoup plus longtemps que lui. C’est notamment le cas du plastique, un matériau sujet à de nombreuses controverses. Une chose est certaine : le plastique est passé maître dans l’art de polluer l’environnement. Un simple sac en plastique vit presque 5 fois plus longtemps que la personne qui l’a abandonné dans la nature et met 450 ans à se dégrader. Les produits hygiéniques pour femme et les couches jetables prennent autant de temps pour se décomposer, sans parler des bouteilles en plastique qui prennent un millénaire pour se dissoudre. La solution ? Optez pour la gourde.