Espérance de vie : être parent prolongerait l'existence

Publié le 

Espérance de vie : être parent prolongerait l'existence/ iStock.com - Geber86
Espérance de vie : être parent prolongerait l'existence/ iStock.com - Geber86

Une étude récente menée en Suède conclut qu’être parent augmenterait l’espérance de vie. À 60 ans, l’écart serait de 1,8 an chez les hommes contre 1,5 an chez les femmes. Les chercheurs expliquent ce phénomène par le soutien apporté aux seniors.

Des chercheurs suédois ont mené une vaste étude sur 1,4 million d’individus nés entre 1911 et 1925 afin de démontrer les liens entre la procréation et l’espérance de vie. Les résultats publiés mardi dernier dans Journal of Epidemiology & Community Health tendent à confirmer que les parents vivent plus longtemps que les autres.

Les résultats de l’étude

D’après les résultats de l’étude, à 60 ans, l’espérance de vie des personnes sans enfant serait inférieure d’environ deux ans par rapport à celle des parents. À 80 ans, les pères de famille auraient 7,7 ans à vivre contre 7 ans pour les hommes sans enfant. D’après l’étude, cette augmentation de l’espérance de vie serait plus marquée chez les hommes célibataires ou veufs ayant eu des enfants. Chez les femmes du même âge, l’espérance de vie des mères serait de 9,5 ans contre 8,9 ans pour celles qui n’ont pas eu d’enfant.

Différentes raisons

Pour expliquer cette augmentation de l’espérance de vie des parents, les chercheurs avancent différentes raisons, notamment le soutien des enfants à leurs parents âgés. Ils ont également avancé l’hypothèse selon laquelle les parents adoptent un mode de vie plus sain après la naissance de leurs enfants. D’après les chercheurs, les hommes non mariés ou veufs seraient plus dépendants de leurs enfants, d’où leur léger avantage par rapport aux hommes mariés.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : enfants