Good News : Sea Cleaner, le voilier nettoyeur, va voir le jour !

Publié le 

Good News : Sea Cleaner, le voilier nettoyeur, va voir le jour !
Good News : Sea Cleaner, le voilier nettoyeur, va voir le jour !

Ayant constaté de visu l’ampleur de la pollution des océans au cours de ses voyages en solitaire autour du monde, Yvan Bourgnon s’est résolu à mener le projet Sea Cleaner. Il met ainsi au point un bateau-poubelle baptisé “Le Manta” qui débarrassera les océans des déchets plastiques qui l’encombrent.

Chaque année, près de 8 millions de tonnes de déchets en plastique sont rejetées dans les océans. D’après les constatations du skipper, les mers d’Asie du Sud sont les plus polluées avec des amas de déchets capables d’empêcher les petits bateaux d’avancer.

Le Manta

Yvan Bourgnon nettoiera les océans à bord du Manta, un quadrimaran d’une longueur de 60 m pour une largeur de 49 m. Ce grand voilier disposera d’assez de place dans sa cale pour accueillir 600 m3 de déchets récupérés grâce à des herses longues de 72 m plongées à 1,5 m de profondeur. Le système de filtrage s’inspire de celui des raies mantas, d’où le nom du navire. Le bateau émettra des sons destinés à éloigner les poissons et les cétacés. Entièrement autonome, le Manta sera équipé de panneaux solaires, de voiles et d’un moteur hybride.

Les étapes du projet

Le premier palier consistant à réunir 80 000 euros pour lancer le projet Sea Cleaner est atteint. Le montant demandé a même été dépassé avec les 90 000 euros réunis sur Kiss Kiss Bank Bank depuis octobre. Le prochain objectif est de récolter 70 000 euros supplémentaires avant le 13 décembre 2016 pour financer la construction d’un prototype à l’échelle 1/10. 40 000 euros sont nécessaires pour les 2 coques du prototype et 30 000 euros pour le collecteur. Des essais en mer seront ensuite réalisés afin de tester l’efficacité du système.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature