Journée mondiale de lutte contre le Sida : trois choses à savoir sur le dépistage du VIH

Publié le 

Journée mondiale de lutte contre le Sida : trois choses à savoir sur le dépistage du VIH / iStock.com - FotoCuisinette
Journée mondiale de lutte contre le Sida : trois choses à savoir sur le dépistage du VIH / iStock.com - FotoCuisinette

Ce vendredi 1er décembre 2017 marque la Journée mondiale de lutte contre le Sida. Initiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 1er décembre 1988, cette journée est organisée chaque année, le 1er décembre, pour sensibiliser le public à cette maladie sexuellement transmissible et à son indispensable prévention. Cette 30e édition de la Journée mondiale de lutte contre le Sida sera donc l’occasion de nombreuses animations et campagnes d’information pour tenter de faire régresser la maladie, en valorisant notamment l’offre de dépistage. Pour porter le message et donner toujours plus d’informations au public, voici trois choses à savoir absolument sur le dépistage du VIH, le virus responsable du Sida.

À l'occasion de la 30e édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le dépistage est plus que jamais d'actualité. Voici ce que vous devez savoir : 

Un dépistage rapide est indispensable

Si vous avez des doutes, il est indispensable d’agir rapidement. Le dépistage permettra de déceler les premiers signes d’une infection 6 semaines après le rapport. Il est donc conseillé de prendre rendez-vous le plus rapidement possible dès le délai écoulé. Si vous avez plusieurs partenaires sexuels, même si vous n’avez pas eu de rapports non-protégés récemment, il est tout de même recommandé de se faire dépister tous les trois mois. Le dépistage est indiqué, dans tous les cas de figure, au moins une fois par an. Et, si vous avez la moindre suspicion, ce doit être un réflexe ! Si vous êtes contaminé, un dépistage effectué rapidement vous permettra de bénéficier d’un traitement et d'un accompagnement adapté au plus tôt.

Un dépistage, c’est anonyme et gratuit

Vous pouvez vous faire dépister gratuitement et anonymement dans les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), ainsi que dans des associations (Test rapide d’Orientation Diagnostique ou TROD). Le test en CeGIDD peut être effectué sans rendez-vous, mais son résultat n’est pas immédiat. Vous pouvez également effectuer un test en laboratoire, sans ordonnance, mais il sera dans ce cas payant. Le TROD, comme l’indique le qualificatif « rapide », vous permet d’obtenir les résultats en 20 minutes environ. Attention toutefois, ce test n’est totalement fiable que 12 semaines après un rapport, contre 6 dans le cas d’un dépistage classique en CeGIDD. Mais, dans tous les cas, le principe de l’anonymat est respecté, secret médical oblige…

Un dépistage permet de détecter d’autres IST

Le dépistage ne concerne pas que le VIH, loin de là ! Dans un centre ou une association, vous pourrez également effectuer des tests de dépistage pour les autres IST : Hépatite B et hépatite C, condylones (HPV ou papillomavirus), gonorrhée, syphilis, chlamydia, mycoses vaginales et balanites ou encore l’herpès génital peuvent également être détectés via un simple test. Raison de plus pour ne pas hésiter.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Analyses de sang