Lifestyle : optez pour l'habitat communautaire

Publié le 

Lifestyle : optez pour l'habitat communautaire / iStock.com - Rawpixel
Lifestyle : optez pour l'habitat communautaire / iStock.com - Rawpixel

La hausse des loyers et des prix de l’immobilier, ainsi que les difficultés pour trouver un logement incitent aujourd’hui de nombreuses personnes à opter pour un habitat groupé. Ce type d’habitation permet de vivre à plusieurs dans un bâtiment tout en préservant son intimité.

Apparu en France dans les années 1970, l’habitat groupé compte aujourd’hui de nombreux adeptes aussi bien dans l’Hexagone qu’en Grande-Bretagne. Zoom sur ce type d’habitation communautaire.

Accéder à la propriété

Monter un habitat communautaire permet de financer son logement en association avec d’autres personnes. En effet, les économies d’échelle réalisées grâce aux achats groupés facilitent l’accès au bâti à haute performance énergétique. Cependant, la construction du bâtiment peut prendre du temps. D’après Olivier Cencetti, coordinateur de l’association nantaise Écho-habitants, un délai minimum de 4 ou 5 ans est à prévoir entre les premières discussions sur le projet et la fin des travaux.

Vivre dans des espaces privés et communs

L’habitat communautaire diffère du concept adopté par les hippies dans les années 1970 par la revendication de l’espace privé. Ce type d’habitation comporte des logements autonomes où chacun se sent chez soi et des espaces communs. L’immeuble The Collective, situé à Londres (Grande-Bretagne), possède par exemple de nombreuses salles de télévision où les 550 habitants se retrouvent pour des soirées cinéma. Le bâtiment de 11 étages compte également des chambres de 12 m² pour les résidents, une salle de gym équipée, des bibliothèques, un restaurant et un SPA.

Créer des liens sociaux

Opter pour un habitat groupé implique une volonté de vivre en communauté et de partager des valeurs communes. Ce type d’habitation favorise les interactions entre les habitants. Pour Carole Contant, présidente de l’association Parasol, l’habitat communautaire est comparable à un village où règne une certaine convivialité. En outre, la mise en place d’un système de covoiturage rend service aux membres de la communauté et réduit par la même occasion l’empreinte écologique.

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Voisinage