Manger de saison : 3 aliments à privilégier en avril 2019

Publié le 

Manger de saison : 3 aliments à privilégier en avril 2019 / iStock.com - Sanny11
Manger de saison : 3 aliments à privilégier en avril 2019 / iStock.com - Sanny11

Le mois d’avril marque l’arrivée du printemps accompagné de ses beaux jours et des jardins en fleur. Un peu mis de côté durant l’hiver, c’est aussi la saison où l’on a envie de se régaler de bons fruits et légumes. Coup de chance, ils font leur grand retour chez les commerçants ! Avec un poisson ou une viande de saison, vous serez assuré de vous régaler tout en privilégiant des aliments frais. Découvrez notre sélection de 3 aliments à privilégier au mois d’avril et leurs bienfaits.

Asperge

Vous êtes amateur d’asperges ? Dépêche-vous, les asperges françaises ne sont présentes que peu de temps dans l’année sur les étals. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que ce légume a commencé à être cultivé en France. Il s’agissait de l’un des mets préférés de Louis XIV. Si les asperges sont très longtemps restées un produit de luxe, elles sont désormais bien plus abordables. Les asperges vertes, blanches ou violettes sont un véritable délice de printemps qu’il ne faut pas manquer.

En plus d’être un produit raffiné, l’asperge tombe à pic pour ceux et celle qui souhaitent faire un petit régime printanier. Composée à 92 % d’eau et n'apportant que 25 kcal/100g, elle sera votre alliée régime. Elle dispose également d’un grand nombre de bienfaits pour notre corps grâce à sa teneur en fibres, potassium, calcium, magnésium, mais surtout à sa source de vitamines (provitamine A, vitamines du groupe B, vitamine C et vitamine E). En effet, elle va :

  • Ralentir le vieillissement ;
  • Réduire la perte de mémoire ;
  • lutter contre l'hypertension ;
  • aider au bon fonctionnement rénal ;
  • limite le risque de maladies cardiovasculaires.

Pour consommer l’asperge, rien n’est meilleur que de les déguster en vinaigrette. L’asperge blanche est souvent intégrée dans des salades, des tartes ou des omelettes. Quant aux asperges vertes, elles sont délicieuses snackées ou glacées pour accompagner un poisson ou une viande blanche.

Fraise

La fraise est la grande star du printemps ! Ce n’est qu’à la Renaissance que la culture de la fraise a véritablement débuté. C’est au XIXe siècle que la culture de la fraise en France a pris de l’ampleur et a donné naissance à plus de 600 variétés de fraise. Toutefois, les variétés de fraises les plus cultivées restent la gariguette, la mara des bois, la charlotte ou encore la ciflorette. En avril, la gariguette est la première à pointer le bout de son nez et à prendre la relève sur les agrumes d’hiver.

En plus d’être un fruit très parfumé et sucré, la fraise est riche en vitamine C, vitamine B9, potassium, calcium, manganèse, magnésium  et fer. Elle regorge donc de bienfaits pour notre santé. En effet, la fraise aide à :

  • réguler le transit intestinal ;
  • ralentir la croissance de certaines cellules cancéreuses ;
  • stimuler le système immunitaire ;
  • lutter contre les infections.

Il est également important de souligner que durant une grossesse, ce fruit aide au bon développement du fœtus.

En cuisine, les fraises sont un incontournable de la pâtisserie. Elles sont généralement servies crues avec un peu de sucre, en verrine, en coulis ou en gâteau. Rien n’est meilleur qu’une tarte aux fraises ou une charlotte aux fraises. Côté salé, elles peuvent être incorporées dans une salade ou très légèrement sautées pour un plat sucré salé.

Saumon

Le saumon des fêtes de fin d’année vous avait manqué ? Vous êtes chanceux puisque le saumon fait son grand retour au mois d’avril. Très peu iodé et très tendre, ce poisson de la famille des salmonidés à la chair rosée orangée est l’un des poissons les plus consommés. On le trouve cuit, cru ou encore fumé. Pâques étant le 21 avril pour l’année 2019, pourquoi ne pas servir un bon saumon de saison à votre famille pour l’occasion ? Et pour un petit clin d’œil au célèbre pâté de Pâques, servez votre saumon en croute.

En plus d’en régaler plus d’un, le saumon est l’un des produits de la mer le plus bénéfique pour notre corps. Étant un poisson gras, il faut toutefois limiter sa consommation à une fois par semaine. En effet, ce poisson contient neuf acides aminés indispensables à notre organisme, de grandes quantités d’acide eicosapentaénoïque et d’acide docosahexaénoïque (oméga 3), de vitamine du groupe B, de vitamine D, de sélénium, de magnésium et de fer. Il va donc agir positivement sur notre corps en :

  • limitant les dépressions :
  • réduisant le risque d’Alzheimer;
  • lutter contre les maladies inflammatoires ;
  • renforçant la santé cardiovasculaire ;
  • diminuant le risque d’athérosclérose ;
  • réparant les tissus.

Le saumon est sans doute l’un des ingrédients avec lesquels on ne s’ennuie jamais en cuisine. Il peut se préparer avec des modes de cuisson très variés (en papillote, à la plancha, au BBQ, poché…), ou tout simplement cru en tartare, sushi, sashimi ou carpaccio. Quant au saumon fumé, il se mange sans trop de fioritures avec un but de pain frais ou un blini. Les plus gourmands rajouteront un peu de beurre, de citron et d’aneth. En tant que poisson gras, le saumon se sert de préférence avec des légumes croquants.  

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : cuisine