My Human Kit : quand la High-Tech se met au service du handicap

Publié le 

: My Human Kit  : quand la High-Tech se met au service du handicap / iStock.com-Boarding1Now
: My Human Kit  : quand la High-Tech se met au service du handicap / iStock.com-Boarding1Now

Fondée par Nicolas Huchet, My Human Kit est une association dont le but est d’aider les personnes en situation de handicap à s’accepter et à transformer leur faiblesse en atout. Zoom sur cette association innovante.

Pour accepter un handicap et le transformer en motivation, Nicolas Huchet préconise l’invention, le partage et la conception d’aides techniques pour et avec les personnes assistées.

Pour la petite histoire

Après avoir perdu son avant-bras suite à un accident de travail, Nicolas Huchet a porté pendant 10 ans le modèle de prothèse remboursé par la Sécurité sociale. Celui-ci ne lui permettait que de pincer un objet. Les prothèses les plus sophistiquées sont en effet inabordables et ne sont pas prises en charge. S’intéressant à la recherche industrielle et scientifique sur les prothèses bioniques, il découvre le Fab Lab de Rennes en 2012. Avec l’aide des membres de ce laboratoire de fabrication, il réalise un prototype de prothèse de main bionique open-source imprimable en 3D. C’est ainsi que naît le projet Bionicohand. Son principal objectif est de créer une main bionique à coût réduit, soit à moins de 1 000€. Afin d’aider chacun à reproduire et à réparer la main bionique, des tutoriels sont publiés en ligne.

My Human Kit : un succès croissant

En 2014, Nicolas Huchet crée l’association My Human Kit pour développer son projet. Il réunit une équipe afin de mettre en place “l’handicapowerment” consistant à transformer un handicap en motivation, en participant à la fabrication de sa propre solution. Après avoir pris part à de nombreux salons, conférences et rencontres à travers le monde, il s’inscrit à la bourse Google Impact Challenge en 2015 et la remporte haut la main. La dotation de 200 000€ consécutive à l'obtention de la bourse lui permet d’ouvrir le premier Fab Lab misant sur la collaboration entre valides et handicapés.

Le Humanlab

En 2017, l’association My Human Kit ouvre un “Humanlab”, un atelier pilote de fabrication numérique dont l’objectif est de permettre l’auto-réparation ainsi que la réhabilitation des humains les uns avec les autres. Cet atelier est ouvert et fait découvrir la fabrication numérique aux personnes en situation de handicap. L’association vise la distribution, dans le monde entier, des modèles fabriqués dans ces ateliers, notamment au sein des Fab Labs, afin de mettre en place un vaste réseau d’entraide et de prototypage international.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé