Nourrissons : la vitamine D est-elle dangereuse ?

Publié le 

Nourrissons : la vitamine D est-elle dangereuse ?
Nourrissons : la vitamine D est-elle dangereuse ?

La vitamine D suscite des craintes de la part des parents et du corps médical après le décès d’un nourrisson de 10 jours le 21 décembre 2016, suite à l’ingestion d’une dose d’Uvestérol D. D’après l’Agence du médicament ou ANSM, ce médicament serait en cause dans cet événement tragique.

Dans son communiqué, l’ANSM précise que ce médicament issu du laboratoire Crinex n’a causé aucun décès depuis son lancement en 1990. Toutefois, des malaises ont été constatés par le passé chez des bébés ayant reçu ce traitement contre la carence en vitamine D.

Un médicament sous surveillance

Sous surveillance depuis 2006, l’Uvestérol D a été incriminé dans des cas de malaises allant de l’apnée à la perte de conscience chez certains nourrissons. D’après Le Figaro, 93 cas ont été recensés entre 2006 et avril 2013. D’ailleurs, en 2013, l’ANSM avait recommandé des précautions particulières pour éviter la fausse-route, surtout chez les nourrissons de moins d’un mois et les prématurés. L’Agence avait également demandé au laboratoire Crinex de mettre en place des mesures pour minimiser les risques.

L’Uvestérol suspendu

Après le décès du nourrisson le 21 décembre dernier, de nombreux centres régionaux de pharmacologie ont réclamé la suspension de l’Uvestérol D. Les investigations menées par l’ANSM tendent à confirmer le rôle prépondérant de ce médicament dans cet évènement regrettable. Elle a donc décidé de lancer une procédure contradictoire qui aboutira à la suspension de l’Uvestérol D dans les jours qui viennent. En attendant, la ministre de la Santé Marisol Touraine appelle les parents à ne plus poursuivre le traitement de leurs enfants avec ce produit, dont le mode d’administration présente des risques.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : naissance - bébé