Santé : le Professeur Even affirme qu'un médicament sur trois serait inutile

Publié le 

Santé : le Professeur Even estime qu'un médicament sur trois serait inutile
Santé : le Professeur Even estime qu'un médicament sur trois serait inutile

Une fois de plus, le Pr Philippe Even crée la polémique en publiant une nouvelle édition de son “Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux”. D’après lui, cet ouvrage répond au souhait de nombreuses personnes d’actualiser la liste. En effet, plus de 1 500 nouvelles autorisations ont été délivrées depuis 2012.

Vendu à près de 160 000 exemplaires, le premier ouvrage coécrit par le Pr Philippe Even et le Pr Bernard Debré leur avait pourtant valu une condamnation par l’Ordre départemental de Paris. Cependant, le professeur compte bien dénoncer les médicaments inefficaces et dangereux conçus par ceux qu’il qualifie de “mafia de l’industrie pharmaceutique”.

Un tiers des médicaments inefficaces

D’après le Pr Even, un tiers des médicaments disponibles en pharmacie seraient totalement inutiles. Il pointe notamment du doigt le domaine de l’ORL, qui accuse un taux d’inefficacité de 78%. Des médicaments bien connus comme le Fervex et la Lysopaïne figurent ainsi sur la liste des inutiles. Selon le professeur, les médicaments à base d’éphédrine sont inefficaces. Certains médicaments contre la grippe sont aussi sur la sellette, pour ne citer que le Tamiflu et le Relenza.

Des médicaments plus chers et dangereux

Le Pr Even ne manque pas de dénoncer le prix de plus en plus élevé des produits pharmaceutiques. Il cite notamment les nouveaux anticoagulants oraux et des traitements contre le diabète, qui sont sept fois plus chers et représentent pourtant un danger pour les patients. D’après le Professeur Even, les risques d’accident augmentent à force d’ingurgiter des pilules en tout genre. Pour information, les accidents thérapeutiques tuent chaque année près de 15 000 personnes.

Arrêter les remboursements

Le Pr Philippe Even suggère de ne plus rembourser les médicaments inefficaces afin d’éviter leur prolifération. Il propose de réaffecter le budget dédié à leur remboursement aux hôpitaux, aux travaux de recherche et à la prise en charge des handicapés.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé