Science : un soleil artificiel six fois plus chaud créé

Publié le 

Science : un soleil artificiel six fois plus chaud créé / iStock.com - sakkmesterke
Science : un soleil artificiel six fois plus chaud créé / iStock.com - sakkmesterke

En matière de fusion nucléaire, les Chinois ont réussi une percée incroyable. Avec leur soleil artificiel, ils sont effectivement parvenus à atteindre les 100 millions de degrés Celsius. À titre de comparaison, notre soleil affiche une température avoisinant les 15 millions de degrés “seulement”.

Avec ses 15 millions de degrés Celsius, la température du soleil est pour le moins élevée. Toutefois, des chercheurs chinois ont atteint une température six fois et demie plus élevée. Pour en savoir davantage sur la science, découvrez 5 livres pour en apprendre plus.

Un soleil artificiel ?

Baptisé EAST ou Experimental Advanced Superconducting Tokamak, le soleil artificiel créé par des scientifiques chinois est un projet ambitieux qui a débuté en 2006. Il faut retenir que “tokamak” est un terme russe désignant une chambre de confinement magnétique au sein de laquelle un plasma est engendré. Le but de l'opération est la maîtrise prochaine de la fusion nucléaire, le vrai Graal scientifique. Épaulés par leurs collègues, les scientifiques du CASHIPS, ou Hefei Institutes of Physical Science of the Chinese Academy of Sciences, ces scientifiques ont réussi à atteindre la température hallucinante de 100 millions de degrés celsius. Pour y arriver, 10 mégawatts de puissance électrique auront été nécessaires, l'équivalent de trois éoliennes terrestres. Cette énergie colossale n'a pu être atteinte qu'au prix du contrôle précis des réactions se déroulant dans l'installation. À proprement parler, il ne s'agit pas de créer une nouvelle étoile, mais plutôt de dépasser la température qui règne au sein du soleil.

Les obstacles à surmonter

Malgré le pas de géant réalisé, il faut garder la tête froide, car les obstacles à surmonter sont encore nombreux. Le premier consiste à réussir à élever cette température de plusieurs centaines de millions de degrés. Il est aussi impératif de pouvoir allonger l'impulsion de milliers de secondes. Enfin, la contrôlabilité de la réaction doit être améliorée. Mis à part ces défis techniques, le principal écueil reste le combustible nécessaire à la fusion nucléaire : le tritium. En effet, celui-ci n'est pas aussi facile à trouver que le pétrole. Il pourrao donc remettre en question cette avancée scientifique dns les années à venir.

Une source d'énergie propre

Quel est l'objectif de ces scientifiques ? La réponse est simple : produire de l'énergie qui soit propre. En effet, lorsque la fission nucléaire crée des déchets radioactifs, la fusion nucléaire ne rejette que de l'hélium. La maîtrise de ce processus représente donc une avancée inestimable, car elle permettrait de disposer d'une source d'énergie à la fois écologique et surtout colossale. Malgré toutes les difficultés qui restent à surmonter, il ne fait aucun doute que les résultats obtenus représentent une véritable prouesse. En attendant qu’une telle technologie soit exploitée et mise à la disposition des consommateurs, vous pouvez toujours fabriquer votre propre électricité.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature