Surdité : une prothèse révolutionnaire et intelligente

Publié le 

Surdité : une prothèse révolutionnaire et intelligente / iStock.com - Pixsooz
Surdité : une prothèse révolutionnaire et intelligente / iStock.com - Pixsooz

Afin que les personnes atteintes de surdité puissent retrouver une acuité auditive suffisante, les prothèses auditives deviennent chaque jour plus perfectionnées. Si elles permettent d’accéder à un volume sonore correct et de minimiser les fonds sonores au profit des voix, ces technologies n’empêchent pas leur confusion. Des chercheurs se sont alors penchés sur une audioprothèse capable de repérer et d’augmenter le son voulu par son porteur. Adieu le brouhaha et les confusions de voix !

Cognitive hearing aid : une prothèse auditive innovante

Dans le commerce certaines prothèses auditives ont déjà la capacité d’atténuer les bruits de fond, voire de les supprimer intégralement, afin de faire ressortir les voix pour que la personne malentendante puisse suivre une conversation sans brouhaha constant. Toutefois, ces technologies ne parviennent pas à séparer les voix entre elles. Elles finissent alors par se confondre ce qui  empêche le suivi d’une conversation normale et implique une grande concentration de la part de la personne atteinte de surdité. Sorties au restaurant, déjeuners en famille, apéritifs entre amis peuvent alors devenir une source de mal-être.

Nima Mesgarani, professeur agrégée de génie électrique, et son équipe de chercheurs de l’Université de Columbia, pôle ingénierie et sciences appliquées, se sont penchés sur ce problème. Ils sont parvenus à mettre au point la Cognitive hearing aid, un prototype auditif considéré par l’Observatoire Netexplo comme l’une des innovations mondiales les plus attendues et prometteuses. Le porteur n’a qu’à introduire le dispositif dans son oreille, puis celui-ci va se charger de scanner son activité cérébrale. Il va alors cibler la voix souhaitée et la mettre en avant en la faisant ressortir de façon plus distincte que les autres. De ce fait, dans un environnement très bruyant, le malentendant pourra se concentrer sur un locuteur particulier sans aucun effort.

Une intelligence artificielle au service des malentendants

Parler de prothèse auditive est un euphémisme pour cette technologie considérée davantage comme une intelligence artificielle. En effet, le porteur ne fournit aucune formulation orale pour diriger l’appareil vers la voix qu’il désire entendre plus nettement. La Cognitive hearing aid est autonome  grâce à l’« Auditory Attention Detection », son fonctionnement se base sur des méthodes de décodage de l’attention auditive. Néanmoins, c’est essentiellement par des algorithmes d’intelligence artificielle que la prothèse peut, dans un premier temps, cibler différentes voix présentes dans un même canal audio de sons entrecroisés. Dans un second temps, elle va analyser les ondes cérébrales de son porteur pour définir vers quelle voix, donc quel individu, il souhaite porter son attention. L’isolement d’une voix unique parmi toutes les autres s’effectue donc par un réseau neuronal très profond. Une fois ces étapes remplies, le son cible ne met que 10 secondes à parvenir à l’utilisateur.

Ces chercheurs ont également poussé l’innovation en travaillant sur la netteté de la réception. Les prothèses auditives déjà sur le marché ont tendant à déformer le son, le malentendant doit alors faire un effort de concentration supplémentaire.  La Cognitive hearing aid permet une écoute au plus proche de la réalité, l’action d’écouter se fait de manière plus fluide car les sons semblent naturels. Bien que cet appareil ne soit pas encore dans le commerce, de nombreuses start-up sont attirées par le produit qui s’est révélé très concluant lors de tests sur des personnes atteintes de surdité.

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santéhigh tech