Tourterelles des bois : suspension de la chasse pour la saison 2021-2022

Publié le 

Tourterelles des bois : suspension de la chasse pour la saison 2021-2022 / iStock.com - ziggy7
Tourterelles des bois : suspension de la chasse pour la saison 2021-2022 / iStock.com - ziggy7

La protection de la biodiversité et la chasse récréative sont deux pratiques des plus contradictoires. Pourtant, faisant abstraction de la menace d’extinction qui pèse sur les tourterelles des bois, le gouvernement avait encore tenté, en août 2020, d’en autoriser la chasse. Il aura fallu un mois au ministère de la Transition écologique pour suspendre cette décision par arrêté, en réponse au recours de la Ligue de Protection des Oiseaux. Un an plus tard, cette interdiction se voit maintenue et étendue jusqu’en 2022 au grand désarroi des adeptes de cette activité.

L’inlassable lutte pour le maintien de la biodiversité continue. Aux dernières nouvelles, l’une des espèces inscrites sur la liste rouge mondiale de l’UICN, les tourterelles des bois, est officiellement interdite de chasse pour la saison 2021-2022. Bien qu’éphémères, les écologistes et militants pour la cause animale se félicitent de cette disposition. Tour d’horizon.

Une espèce de moins en moins présente en Europe et dans le monde

Tout comme les insectes qui sont actuellement menacés d’une extinction de masse, la population de tourterelles des bois décroît au fil des années. Selon un rapport du Conseil d’État, la population mondiale de cet oiseau aurait baissé de 80% au cours des 15 dernières années. Rien qu’en Europe, les experts environnementaux pointent une division conséquente par cinq du nombre total de tourterelles des bois sur le continent, et ce en l’espace de 40 ans. Ces chiffres démontrent une tendance vers l’extinction imminente de cette espèce. Pour rappel, les experts étaient nombreux à recommander l’interdiction de la chasse de cet oiseau sauvage, ce qui n’a pas empêché l’État, en 2018, d’autoriser l’abattage récréatif de 90 000 tourterelles des bois.

Une tentative de restriction gouvernementale non aboutie

En réponse aux demandes d’abolition de la chasse aux tourterelles des bois, le gouvernement a d’abord tenté une approche différente. Écartant l’idée d’une interdiction directe, le ministère de la Transition écologique donne son feu vert pour chasser l’oiseau migrateur en danger, en réduisant le quota. Ainsi, en août 2019, le ministère signe une autorisation de chasse pour 18 000 tourterelles, puis 17 460 oiseaux en juillet 2020, se félicitant de sa gestion adaptative de l’espèce. Indignée par cette absence de réaction, la LPO a sollicité l’intervention du Conseil d’État, sachant par ailleurs que la Commission européenne, responsable d’une enquête actuelle sur la FDJ, avait elle-même interdit la chasse de cet oiseau sur le continent. En septembre 2020, un premier verdict est rendu : la chasse des tourterelles est interdite pour la saison 2020-2021.

La chasse des tourterelles des bois, interdite jusqu’en juillet 2022

Grâce à cette pause qui leur a été accordée sur un an, les tourterelles des bois ont pu éviter une réduction conséquente de leur population. Cependant, comme une année est loin de suffire, le gouvernement a décidé de renouveler l’interdiction de cette chasse jusqu’en juillet 2022, selon un arrêté datant d’août 2021. L’objectif reste le même qui, d’un côté, consiste à se conformer aux exigences de la Commission européenne et, de l’autre, à préserver la biodiversité. Dans cette optique, un scientifique français prévoit de faire renaître une forêt géante en Europe.