Tout savoir sur la monnaie locale

Publié le 

Tout savoir sur la monnaie locale / Istock.com - andykatz
Tout savoir sur la monnaie locale / Istock.com - andykatz

L’argent joue un rôle fondamental dans la société. Tous les pays possèdent leur propre monnaie, pilier de leur histoire et de leur modèle économique. En France, l’euro est la devise nationale et officielle. Il est utilisé pour tout échange financier entre villes, voire vers d’autres pays de l’Union européenne. Parallèlement, des monnaies locales se sont développées dans certaines régions de l’Hexagone. Ces dernières connaissent un véritable succès depuis plusieurs années, contribuant aux avancées économiques locales.

L’euro est une des devises les plus valorisées au niveau mondial. Circulant sur tout le territoire de l’Union européenne, il s’agit également de la monnaie nationale de la France. Toutefois, son existence n’entrave pas la mise en place de nouvelles devises monétaires dont l’usage est limité à une région du pays. Ces monnaies locales engendrent des impacts socio-économiques importants. Décryptage.

La monnaie locale citoyenne, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, une monnaie locale citoyenne, désignée par le sigle MLC, est une monnaie différente de l’euro, qui est utilisée uniquement dans une ville ou une région restreinte. Bien qu’elle diffère de la devise officielle, elle en demeure dépendante. “La création de monnaies locales connait un vrai boum”, affirme Wojtek Kalinowski, de l’institut Weblen, dans une étude de ces nouvelles devises françaises. En effet, depuis 2010, une quarantaine de monnaies locales a vu le jour en France. Parmi ces dernières, l’eusko basque, la gonette lyonnaise, la roue du Vaucluse ou encore la Pêche de Montreuil sont quelques-unes des plus connues. Une monnaie locale dans Paris était aussi attendue.

Comment ça marche ?

Les monnaies locales, comme leur nom l’indique, ne sont utilisables que dans le périmètre restreint d’une ville ou d’une région. De plus, seuls quelques biens et services peuvent être achetés avec. Les règles qui entourent cette devise sont notamment définies par l’association qui en a lancé la création. Cette dernière en gère également la circulation. Côté valeur, les monnaies locales s’alignent avec l’euro. Ainsi, un sol-Violette, une doume ou une miel peuvent être convertis en 1 €. En outre, l’usage quotidien des monnaies locales peut s’avérer très varié. Elles s’utilisent principalement pour le commerce de proximité ou l’achat des produits locaux pour manger suivant la règle des 3V.

Les avantages de la monnaie locale

La monnaie locale est considérée comme un véritable tremplin économique pour la région concernée. En effet, comme son utilisation ne dépasse pas les limites du territoire, elle contribue vivement à développer l’économie locale. Les monnaies locales “favorisent l’économie de proximité et invitent à mieux respecter l’environnement”, souligne Dante Edme-Sanjurjo, co-président de l’association Euskal Moneta. L’environnement en profite parce que les échanges de proximité réduisent la nécessité du transport de produits, ce qui, par conséquent, diminue les émissions de CO2 et donc l’effet de serre. Les monnaies locales sont devenues une pierre angulaire de l’économie. Dans le cas de l’eusko, la monnaie du Pays basque, “56% des professionnels utilisant l’eusko ont choisi un nouveau fournisseur basque”, rajoute le co-président. Ainsi, elle donne lieu à de nouvelles collaborations.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent