Vendredi lecture : ces romans dont l’art est le héros

Publié le 

Vendredi lecture : ces romans dont l’art est le héros / iStock.com - Krimzoya
Vendredi lecture : ces romans dont l’art est le héros / iStock.com - Krimzoya

Le 15 avril, c’est l’anniversaire de Léonard de Vinci. Ce n’est donc pas un hasard si cette date a été choisie pour être la journée mondiale de l’art. Un jour pour célébrer l’art sous toutes ses formes et une occasion de rappeler que l’art et la littérature font souvent très bon ménage. Et si à défaut de déambuler dans un musée, vous ouvriez un de ces romans dont l’art est au cœur de l’intrigue ?

La plume et le pinceau

L’art, et plus particulièrement la peinture, sont une source d’inspiration majeure pour de nombreux auteurs. De la vie de l’artiste, à sa technique et ses sujets de prédilection en passant par l’identité du modèle, les chefs d’œuvre de la peinture offrent matière à de nombreux romans.

Sous une plume, le peintre peut se faire personnage comme Cézanne avec Zola, Modigliani avec Elisabeth Barillé dans Un amour à l’aube ou Vermeer avec Tracy Chevalier. Cette dernière se saisit, dans La Jeune fille à la perle, de l’énigme entourant l’identité du modèle pour imaginer l’histoire de la création de ce chef-d’œuvre. Elle dira à ce sujet : « J’ai écrit ce livre parce que j'ai toujours été fascinée par le tableau de Vermeer, La jeune fille à la perle. Je me demandais ce que Vermeer avait bien pu dire ou faire pour qu’elle ait un tel regard. De cette interrogation est né ce roman. »

En effet, le monde de l’art fascine, intrigue, attise les convoitises et suscite le mystère. Les musées, les inscriptions secrètes laissées dans une peinture, le trafic d’œuvres d’art… sont autant d’excellents ingrédients pour de bons polars comme dans Chasseur de tête de Jo Nesbo, ou Le Tableau du maître flamand d’Arturo Pérez-Reverte. Dan Brown ne vous dira pas non plus le contraire. Son best-seller Da Vinci code vous transporte des galeries du Louvre à la National Gallery de Londres en passant par Saint-Sulpice. L’auteur construit un thriller haletant, sous forme de jeu de piste, mêlant éléments religieux, théorie du complot et chefs-d’œuvre de la Renaissance : un savoureux mélange pour les mordus de mystère !

Art et Littérature jeunesse

L’association énigme et monde de l’art fonctionne aussi très bien pour les plus jeunes lecteurs. En menant l’enquête dans Le Loup qui enquêtait au musée ou avec les inspecteurs Deverre et Defer dans Nom de code Pompidou vos enfants arpentent les couloirs de grands musées comme Le Louvre ou Beaubourg et vous demanderont probablement ensuite d’y aller. Ils frissonneront avec Mon petit musée hanté et découvriront d’une manière ludique et décalée les œuvres de grands maîtres de la peinture comme Le Caravage, Bosch et Goya.

Certains auteurs comme Marie Sellier racontent les artistes et leurs créations aux enfants en mêlant un travail de recherches approfondies à la fiction. Les héros ont l’âge des lecteurs pour créer une plus grande proximité. Après Léonard de Vinci, Picasso et Van Gogh, elle présente la relation tumultueuse  de Camille Claudel et Rodin, à travers les yeux de la jeune Émilie dans Cœur de pierre : Camille Claudel et Rodin. Une excellente façon d’aborder autrement l’art et les artistes avec les enfants.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs divers