Études : tout comprendre sur Parcoursup

Publié le 
Études : tout comprendre sur Parcoursup / iStock.com - Todor Tsvetkov
Études : tout comprendre sur Parcoursup / iStock.com - Todor Tsvetkov
Grande nouveauté de l’année 2018, la plateforme « Parcoursup » remplace désormais « Admission post-bac » (APB) pour toutes les formalités relatives aux inscriptions dans les établissements d’enseignement supérieur. Elle permet à tous les étudiants inscrits en terminale ou détenteurs du bac de formuler des vœux d’affectation pour l’année universitaire à venir. Pratique en théorie, la plateforme n’en est pas moins complexe à saisir. Découvrez notre petit guide d’utilisation. 


Qui est concerné ?

La plateforme Parcoursup est ouverte à tous les candidats (lycéens, apprentis, étudiants en réorientation interne ou externe, etc.) qui souhaitent s’inscrire en première année de l’enseignement supérieur. Elle n’inclut cependant pas les étudiants redoublants, les candidats à la formation continue et les candidats soumis à une demande d’admission préalable (DAP). Ces derniers devront entamer des démarches d’inscription spécifiques auprès de l’établissement d’enseignement supérieur qu’ils souhaitent intégrer.

Quand et où s’inscrire ?

La plateforme Parcoursup est accessible via le lien suivant : www.parcoursup.fr depuis le 15 janvier 2018. Les inscriptions, ouvertes entre le 22 janvier et le 13 mars 2018, sont désormais closes. Petit plus : le site propose une série de tutoriels pratiques pour aider les futurs bacheliers à comprendre son fonctionnement et les guider dans leurs démarches.

Comment s’inscrire ?

Lors de l'inscription et de la création de son dossier, le lycéen candidat doit renseigner un certain nombre de champs relatifs à son état civil et à ses coordonnées, ainsi que celles de ses parents et, potentiellement, de son professeur principal. Il peut ensuite naviguer sur le site et consulter les fiches de chaque formation, qui mentionnent un certain nombre d’informations utiles, comme le contenu des enseignements, les « attendus » (les compétences recherchées), le taux de passage en deuxième année, les débouchés, etc.

Jusqu’à 10 vœux uniques et multiples

Parcoursup ne recense pas moins de 13 000 formations du premier cycle de l’enseignement supérieur. Le candidat inscrit sur la plateforme peut formuler jusqu’à 10 vœux différents de formation (licence, BTS, école, etc.) et 10 vœux additionnels pour des formations sous statut d'apprenti.

Parcoursup, contrairement à l’ancienne plateforme Admission post-bac, ne requiert pas de classement des vœux par ordre de préférence. Par ailleurs, les vœux peuvent comprendre des formations sélectives ou non sélectives, sur l'ensemble du territoire français. Il est également possible de formuler un ou plusieurs vœux multiples pour certaines formations. Par exemple, un candidat qui souhaite faire une licence de lettres peut demander son affectation dans plusieurs universités. Sa demande sera comptabilisée comme un seul vœu. Les formations concernées par ce système de vœux multiples sont indiquées sur la plateforme. 

Il est donc concrètement possible de formuler de 1 à 10 vœux d’affectation, uniques ou multiples.

Les spécificités d’affectation selon les filières

Certaines filières peuvent avoir des règles d’affectation bien spécifiques.

C’est le cas par exemple des filières sélectives, comme les classes préparatoires (prépa), ou encore les concours communs d’école.

Pour les prépas, les filières font l’objet d’un regroupement à l’échelle nationale. Les candidats peuvent formuler un vœu multiple, comme par exemple pour une prépa dans une filière comme celle de la physique-chimie-sciences de l'ingénieur. Chaque établissement qui propose une même voie de classe préparatoire correspond à un « sous-vœu ». Les candidats peuvent exprimer jusqu’à 10 sous-vœux.

Les candidats qui souhaitent entrer en école d'ingénieur ou de commerce, via un concours d’entrée commun, doivent formuler un vœu multiple. La demande d’admission dans réseau d'écoles regroupées compte pour un seul vœu.


Pour les filières non sélectives, mais dans lesquelles le nombre de places est limité (médecine, STAPS), les vœux sont classés après examen des dossiers des candidats, dont le profil doit être en adéquation avec la formation demandée.

Le calendrier des réponses

  1. Réception des réponses

Les premières réponses seront envoyées à partir du 12 mai 2018. Le lycéen sera directement informé de la réception d’une réponse à l’un de ses vœux par une alerte sur son portable (s’il a téléchargé l’application Parcoursup), par mail ou par la messagerie intégrée à la plateforme. Toutes les personnes liées au dossier de l’étudiant et ayant renseigné leurs adresses mail (parents, professeur principal) seront également averties. Le ministère a annoncé clairement que son objectif était de faire en sorte que 70 % des réponses tombent avant les épreuves écrites du baccalauréat, qui commenceront à la mi-juin. L’envoi des réponses sera bien entendu suspendu durant les épreuves.

2. Sélection d’une formation proposée

Une fois les propositions reçues, les délais de réponse du côté du lycéen sont très serrés. Il bénéficie de 7 jours pour répondre aux propositions reçues entre le 22 mai et le 25 juin. Les lycéens qui recevront des propositions entre le 26 juin et le 20 août n’auront que 3 jours pour y répondre. A partir du 20 août, le délai de réponse sera restreint à 24 heures.

Comment répondre à une proposition ?

Lorsque le candidat reçoit une proposition, deux options lui sont ouvertes : l’option 1 est sans équivoque « oui, j'accepte la proposition d'admission ». Il doit ensuite indiquer s’il souhaite conserver ses vœux en attente de réponse, sinon ils seront supprimés. En acceptant une proposition, le candidat supprime automatiquement toutes les autres propositions qui lui ont été faites, mais conserve ses vœux en attente.

La deuxième option offerte est de refuser la proposition en répondant « non, je renonce à la proposition d'admission qui m'est faite ». La place est alors libérée et la formation proposée à un autre candidat qui était en attente.

Une fois les réponses envoyées, les nouveaux bacheliers devront effectuer leur inscription administrative dans leur établissement d’accueil, en respectant les procédures propres à chacun.

Que se passe-t-il si on ne reçoit pas de réponse ?

Les candidats qui n’auront reçu aucune réponse à partir du 26 juin entreront automatiquement dans une phase dite « complémentaire ». La commission d'accès à l'enseignement supérieur étudiera leur dossier et devra leur faire des propositions de formation en rapport étroit avec leurs choix initiaux. Le ministère de l'Enseignement supérieur a fixé la fin de la procédure au 21 septembre. Après cette date, tous les bacheliers qui le souhaitent devront être inscrits à une formation.

Comment demander une année de césure ?

Sous certaines conditions, il est possible via Parcoursup de demander une année de césure (équivalente à 2 semestres universitaires consécutifs). Les candidats intéressés sont d’abord tenus de s’inscrire dans une formation de l’enseignement supérieur qu’ils vont ensuite suspendre temporairement pour diverses raisons. Ils doivent, pendant la période d’inscription (22 janvier/13 mars), effectuer la demande de cette année de césure lors de la saisie de leurs vœux, en cochant la case appropriée. Les établissements auxquels les candidats ont postulé ne seront informés de ce choix qu’au moment de l’inscription administrative. Les candidats et les établissements devront alors s’entendre sur une convention qui garantira la réintégration ou la réinscription des candidats dans la formation après la césure.