Jardinage : en finir avec les idées reçues

Publié le 
Jardinage : en finir avec les idées reçues / iStock.com - Neustockimages
Jardinage : en finir avec les idées reçues / iStock.com - Neustockimages
Faut-il semer à la lune ascendante, effeuiller les plantes pour faire pousser plus rapidement les fruits ou éradiquer les plantes vénéneuses de son potager ? Le jardinage, comme de nombreuses activités, comporte son lot de mythes et de légendes érigés au rang de vérités. Ces idées reçues sont tenaces et pas toujours justifiées. On en a sélectionné quelques-unes auxquelles il faut tordre le cou !


Apprendre à arroser

Faut-il éviter d’arroser lorsqu’il fait chaud ? Lorsque le thermomètre grimpe, il est souvent déconseillé d’arroser afin d’éviter que les gouttes d’eau se transforment en miroir réfléchissant sous l‘action du soleil et brûlent la végétation. Pourtant, la chaleur favorise l’évaporation de l’eau et évite ce risque. N’hésitez donc pas à arroser vos plantes lorsque c’est nécessaire.

On dit également qu’arroser les feuilles les brûle et qu’il est préférable d’arroser les racines. Pourtant l’effet miroir des gouttes d’eau tant redouté n’est pas suffisamment puissant pour brûler les feuilles d’un végétal ! Attention toutefois aux feuilles mouillées qui peuvent fragiliser une plante et l’exposer à des maladies.

Réussir son drainage grâce aux bons matériaux

Il a longtemps été question de déposer des tessons ou des graviers au fond des pots afin de favoriser le drainage. Cette pratique est encore suggérée alors qu’en réalité ce type de matériaux freine au contraire l’évacuation de l’eau. Au fond du pot, il ne faut mettre que du terreau !

On prétend également que le sable encourage le drainage. Là encore, cette affirmation est à prendre avec des pincettes car ajouter du sable à une terre argileuse n’allège pas du tout la terre. Au contraire, il l’alourdit et gène son aération ! Préférez le compost ou le fumier pour décompacter vos sols !

Chasser les indésirables

Les mauvaises herbes comme les animaux sont tenus à l’écart des cultures et accusés de tous les maux. Pourtant un jardin qui parvient à maintenir un niveau de biodiversité équilibré échappe à ce type de problème. Ce qu’il faut éviter ne sont donc pas les mauvaises herbes mais la monoculture qui fragilise le sol et le rend plus vulnérable. Dans un jardin la plupart des êtres vivants sont utiles ! Voici 6 conseils pour sauvegarder la biodiversité.

Cet article a recueilli 4 avis. 75% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".