Préparer du thé marocain

Publié le 
Préparer du thé marocain / iStock.com-LiliGraphie
Préparer du thé marocain / iStock.com-LiliGraphie
Réputé pour ses vertus toniques et digestives, le thé à la menthe est une boisson chaude très répandue au Maghreb et dans une grande partie de l’Afrique. Préparé par les hommes, il est servi aux invités et fait l’objet d’une préparation quasi cérémoniale. Pourtant son origine ne remonte qu’à la fin du XVIIIe siècle, au moment où le thé vert est largement distribué dans les comptoirs marocains.


Une préparation soignée

Vous souhaitez épater vos invités en leur offrant un thé marocain ? Pour cela quelques ingrédients sont indispensables :

  • 2 cuillères à café de thé vert ;
  • 1 botte de menthe fraîche ;
  • Du sucre en morceaux.

Le thé est préparé dans une théière que vous devez ébouillanter avant d’y introduire le thé. Nettoyez-le : pour cela laissez-le macérer une minute dans un peu d’eau bouillante, que vous allez jeter. Conservez le thé dans la théière et ajoutez-y la menthe et une grande quantité de sucre. Puis, remplissez la théière avec de l’eau bouillante et laissez infuser environ trois minutes.

Remplissez ensuite un verre du breuvage puis reversez-le immédiatement dans la théière afin d’oxygéner l’eau. Renouvelez l’opération deux ou trois fois puis goutez afin de vérifier à quel moment la boisson a le plus de saveur. Ajustez alors le dosage de menthe et de sucre.

Un thé servi tout en hauteur

Le thé est prêt ? C’est le moment de le servir à vos invités. Cette opération réclame un peu de pratique car le thé doit être servi bien au-dessus de la tasse pour que se forme une fine couche de mousse sur le haut du verre, signe de la réussite de l’infusion. Les touristes en voyage au Maghreb sont généralement très impressionnés par la dextérité de leurs hôtes, qui servent le thé de très haut !

Le thé est généralement servi trois fois, au cours desquelles son goût et son aspect se modifient au rythme de l’infusion. Le premier verre est léger et doux, le second plus équilibré et le troisième beaucoup plus amer.

Selon les régions, les recettes du thé changent. On peut y ajouter des pignons de pin, de la verveine, du miel, de la sauge, de la cannelle et même le réaliser avec des feuilles d'absinthe, qui lui confèrent beaucoup d’amertume.

Il existe des services à thé spécialement destinés à cette boisson et composés de petits verres colorés et finement décorés.