Santé : tout savoir sur l’ostéoporose

Publié le 
Tout savoir sur l’ostéoporose / iStock.com - KatarzynaBialasiewicz
Tout savoir sur l’ostéoporose / iStock.com - KatarzynaBialasiewicz
En France, environ quatre millions de femmes et 1,5 million d’hommes sont touchés par l’ostéoporose. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Existe-t-il des traitements ? Comment prévenir l’ostéoporose ? Nous répondons à toutes ces questions. 


Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

Beaucoup de personnes pensent que l’ostéoporose est une maladie or ce n’est pas le cas. Il s’agit en fait d’un processus naturel qui survient avec l’âge. 

C’est en général un manque de calcium, de vitamine D ou encore de phosphore qui est à l’origine de l’ostéoporose. La baisse de la production hormonale, qui intervient dans le renouvellement du tissu osseux, est également en cause.

Les os deviennent plus poreux et par conséquent plus fragiles. Une chute banale peut alors entraîner une voire plusieurs fractures. 

Il existe deux formes d’ostéoporoses. Tout d’abord, il existe une forme primaire, qui est la plus courante et qui touche majoritairement les femmes ménopausées. Ensuite, la forme secondaire, appelée ainsi car elle est secondaire à certaines maladies (comme l’hyperthyroïdie, par exemple). 

Il est à noter que la consommation de tabac et d’alcool ainsi que le suivi de certains traitements médicamenteux peuvent entraîner de l’ostéoporose.

Qui est touché par l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est souvent associée aux seniors et pour cause : ce sont les personnes de plus de 65 ans qui sont les plus touchées. Cependant, il est possible de la développer plus tôt.

Les femmes sont les plus concernées par le développement de cette fragilité osseuse mais de nombreux hommes le sont également.

Comment détecter l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est un phénomène dit silencieux, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun symptôme annonciateur. Ce sont en général les fractures qui donnent l’alerte. 

Certaines personnes voient leur colonne vertébrale se courber et perdent par conséquent jusqu’à plusieurs centimètres. L’affaissement des vertèbres peut en outre s’accompagner de douleurs plus ou moins intenses.

Pour confirmer le diagnostic, les médecins prescrivent une densitométrie osseuse qui permet de mesurer la DMO (densité minérale osseuse). Il s’agit de la teneur en minéraux des os. Plus la DMO est basse et plus les risques de fractures sont élevés.

Existe-t-il des traitements contre l’ostéoporose ?

Il existe en effet des médicaments qui permettent de limiter la progression de l’ostéoporose. Les bisphosphonates sont des molécules qui aident à ralentir la dégénérescence des os. Elles ont également pour rôle de à limiter la perte de densité osseuse. 

D’autres médicaments existent comme : 

  • la calcitonine (hormone) ;
  • le raloxifène (modulateur sélectif des récepteurs des œstrogènes) ;
  • la parathormone synthétique (hormone) ;
  • le tamoxifène (modulateur sélectif des récepteurs des œstrogènes).