Une prime de l'Etat pour aller au travail en vélo

Publié le 
Une prime de l'Etat pour aller au travail en vélo / Istock.com - Natalie_
Une prime de l'Etat pour aller au travail en vélo / Istock.com - Natalie_
La relance post-confinement de l’économie demande la mise en place de plusieurs réajustements. Conscient de la place qu'occupent les transports en commun au quotidien, l'État a pris les devants avec le programme Coup de Pouce Vélo. À travers cette initiative, le gouvernement offre une compensation financière pouvant aller jusqu’à 50 € pour faciliter la réparation et la reprise des vieux vélos qui traînent dans les garages. Zoom sur la démarche à suivre pour en profiter.


La réparation des vélos prise en charge par l'État

Depuis quelques années, certaines entreprises indemnisent les employés qui se rendent à vélo au travail. Actuellement ce moyen de transport écologique est considéré comme nécessaire pour respecter les mesures de distanciation sociale. Dans le but d'encourager cette pratique, le gouvernement a débloqué un budget de 20 millions d’euros pour financer le nouveau programme Coup de Pouce Vélo établi en partenariat avec la FUB (Fédération des Usagers de Bicyclette). Le principe est simple : une aide financière de 50 € sera individuellement versée aux salariés qui veulent bien faire réparer leur vélo et s’en servir en guise de moyen de locomotion. Pour ce faire, tout un réseau de réparateurs agréés a été établi. Il suffit à l’intéressé de se rendre sur le site de Coup de Pouce Vélo et de choisir la rubrique “Je souhaite faire réparer mon vélo”.

La mise en place d'un programme de monitoring

Adopter le vélotaf est devenu une véritable tendance ces dernières années. Si le gouvernement se montre plus que disposé à faciliter la transition vers ce moyen de transport écolo en prenant en charge la remise en état des vélos, il met également à disposition un programme de monitoring accessible à tous. Ainsi, des moniteurs agréés peuvent aider à la remise en selle à travers de petites séances d'une à deux heures. Pour y accéder depuis le site de Coup de Pouce Vélo, il faut se rendre dans la rubrique “Je suis un particulier” et cliquer sur “Je souhaite me remettre en selle”. La séance de monitoring est entièrement prise en charge par le programme du gouvernement.

Un déploiement progressif de stationnements vélo et de pistes cyclables prévu

Dans Paris, des projets de réaménagement pour promouvoir la mobilité des cyclistes et des piétons sont prévus. Avec son nouveau programme, le ministère de la transition écologique et solidaire a l'intention de financer la mise en place de stationnements temporaires pour vélos. Près de 60% des coûts d'installation seront pris en charge par l’État. Parallèlement, des travaux d’aménagement de nouvelles pistes cyclables sont également prévus. L'État s’engage à cofinancer ces projets dans tous les départements qui en éprouveront le besoin.