Achat d'une voiture neuve : comment négocier une remise


Négocier une remise lors de l'achat d'une voiture neuve
Négocier une remise lors de l'achat d'une voiture neuve

Via un mandataire ou chez un concessionnaire, le prix d'une voiture neuve est toujours négociable. Comment faire ? Quelques conseils.



étape 1

Connaître les prix du marché pour mieux négocier

Pour négocier une remise conséquente lors de l'achat d'une voiture neuve, arrivez chez votre concessionnaire avec une idée précise du prix constructeur de la voiture repérée et des options possibles. Intéressez-vous également aux prix des modèles qui appartiennent à la même gamme.

Renseignez-vous aussi sur les prix proposés par les constructeurs concurrents pour le même genre de véhicules. Plus vous semblerez connaître les prix du marché, plus le commercial pensera que vous êtes un client potentiel sérieux.
Face à votre interlocuteur, n'hésitez pas à montrer que vous hésitez encore à faire marcher la concurrence. Montrez-lui des devis réalisés ailleurs, il sera alors tenté de faire un geste commercial.

étape 2

Acheter une voiture neuve : comment faire jouer la concurrence ?

Faire jouer la concurrence entre plusieurs marques est une évidence, mais il est souvent aussi très intéressant de faire jouer la concurrence entre plusieurs concessions du même constructeur. Chaque concession a sa propre logique de commercialisation.

Les constructeurs octroient une prime en fin d'année à chacun de leurs concessionnaires s'ils remplissent des objectifs de vente fixés en début d'année. Si un concessionnaire peine à remplir ses objectifs, il sera plus enclin à accorder des remises conséquentes à ses clients pour toucher son bonus constructeur. Cette pratique peu connue incite les concessionnaires à vendre à tout prix et à revoir leurs marges de vente. Ainsi, d'une concession à l'autre, les prix des mêmes modèles fluctuent.

L'autre manière de faire jouer la concurrence sur un même modèle est d'aller voir un mandataire automobile qui pourra vous faire un devis assorti d'une belle remise sur des voitures neuves achetées à l'étranger.

 

 

 

étape 3

Pensez aux opérations de déstockage

Un véhicule qui reste en concession pendant plus d'un ou deux mois est un véhicule qui coûte de l'argent au concessionnaire. Dans la plupart des cas, le concessionnaire achète le véhicule au constructeur pour ensuite le revendre. S'il ne le revend pas rapidement, l'argent immobilisé coûte en intérêts. A cela il faut ajouter également une inévitable décote du véhicule. Le concessionnaire veut donc se débarrasser au plus vite des véhicules stockés.

Ces voitures peuvent être par exemple être :

  • des voitures dédiées aux essais ;
  • des voitures neuves que des clients ne sont pas venus chercher ;
  • des voitures commandées par le concessionnaire par anticipation.

Sur ce type de propositions, les remises peuvent atteindre près de 20%, à condition que le client se montre flexible sur le choix de la couleur et des options. 

Les constructeurs sont conscients de ce problème, des sites internet spécifiques au déstockage ont même été créés.