L’Apple Watch sera lancée courant avril

Article mis à jour le 

La toute première montre connectée d’Apple sera en définitive disponible dans le courant du mois d’avril, soit avec quelques mois de retard.

Comme le laissaient présager les rumeurs, l’Apple Watch ne sera finalement pas commercialisée avant avril – rappelons que la firme de Cupertino tablait au départ pour un lancement début 2015. Le directeur général d’Apple a ainsi indiqué que le développement de cette montre intelligente était actuellement en "voie", sans s’étendre davantage sur la question.

À noter qu’Apple n’a pas proposé de nouveau produit dit "révolutionnaire" depuis 2011, année du décès du célèbre visionnaire Steve Jobs. Dans le détail, l’Apple Watch va être proposée en trois déclinaisons : standard, sport et édition, avec à la clé plus de vingt bracelets différents. Comme le mettait en évidence Tim Cook en septembre dernier, le modèle sport, à savoir celui d’entrée de gamme, sera proposé à partir de 349 dollars.

Via cette stratégie, la firme à la pomme entend relancer le marché de l’électronique dit "prêt à porter", autrement dit s’appuyant sur des vêtements et autres accessoires de type bracelets, montres ou encore lunettes. Apple n’est cependant pas le premier grand constructeur à se lancer sur ce créneau : Samsung, notamment, a déjà lancé des modèles de cet acabit. En outre, la santé, par le biais de fonctionnalités "e-santé" (contrôle du rythme cardiaque, mesure du nombre de pas, etc.), s’avère l’une des principales priorités de la marque.

L’Apple Watch en question

À rebours des pratiques habituelles, Apple n’a pas opté pour une interface classique de type iPhone pour sa montre intelligente. En réalité, le système de navigation repose sur deux boutons et l’écran tactile. La molette placée sur le côté droit, par exemple, va servir à faire défiler le texte dans un message, à zoomer et dézoomer sur une photo, ou encore permettre de retourner sur le menu principal en un seul clic. Toutefois, les icônes rondes du menu symbolisent des applications à l’instar de l’iPad ou de l’iPhone. Tandis que le bouton du bas permet d’entrer dans un menu ou de valider une action. Enfin, les fonctionnalités tactiles permettent notamment de régler les paramètres de l’appareil.

Principal détail où Apple est attendu au tournant : l’autonomie. À en croire l’entreprise californienne, la Watch pourrait être utilisée près de 24 heures sans recharge. Mais des spécialistes estiment déjà que celle-ci ne dépassera pas les 20 heures. Quoi qu’il en soit, la recharge quotidienne de l’appareil devrait être de rigueur. Pour ce faire, l’opération se fera "sans fil" : le dos de l’Apple Watch devra simplement être mis en contact avec un support magnétique spécifique. Reste à savoir si ce rechargement sera rapide ou non. Affaire à suivre.

Sources : lefigaro, europe1, rtl