Le cannabis nuirait légèrement à la mémoire, mais pas au QI

Article mis à jour le 

Le cannabis nuirait à la mémoire, mais pas au QI
Le cannabis nuirait à la mémoire, mais pas au QI

La marijuana n’aurait aucun effet sur le QI et n’affecterait que très faiblement la mémoire. Bien évidemment, ce résultat n’a pas manqué de susciter l’étonnement de certains.

Une recherche rapportée par le Washington Post et publiée dans la revue Jama Internal Medicine met à mal certaines idées reçues sur le cannabis. Menée sur une période de vingt-cinq ans, cette étude a été réalisée sur 3 400 Américains.

Altération de la mémoire

Selon les résultats obtenus, les adeptes de cannabis ont vu leurs performances diminuer en matière de mémoire à court terme. Il s’agit surtout des fumeurs qui en consomment de manière régulière depuis un minimum de cinq ans. Les sujets ont été soumis à un test de mémoire sur une liste de 15 mots. Leur moyenne s’est située à 8,5 mots, contre 9 mots pour ceux qui fument peu ou pas du tout. À noter que cet écart de 0,5 mot passe à 2,5 mots au bout de 25 ans.

Les chercheurs ont aussi recouru au concept d’"années cannabis" pour évaluer les effets de la marijuana sur le long terme. Cette méthode a notamment permis d’établir que les effets diminuent à mesure que l’exposition est importante dans le temps.

Pas d’effet sur le Q.I. ?

Au grand étonnement du Washington Post, le résultat de cette expérience portant sur le QI ne reflète pas l’image habituellement associée au cannabis. Effectivement, cette substance n’aurait aucun effet sur les autres capacités intellectuelles. Cette thèse vient appuyer les résultats d’une autre enquête menée sur 290 paires de jumeaux, dont l’un est un fumeur confirmé. Les tests d’intelligence n’ont pas permis de les départager.

 

Sources : slate, focusur