Cryothérapie : passer 3 minutes à -110° pour lutter contre les douleurs ?

Article mis à jour le 

La cryothérapie, une pratique en vogue néanmoins réglementée et nécessairement prescrite par un médecin
La cryothérapie, une pratique en vogue néanmoins réglementée et nécessairement prescrite par un médecin

Après la grande vague de chaleur qui a traversé la France l'été dernier, les habitants ont eu le temps de souffler. Mais voilà qu’une nouvelle canicule pourrait pointer le bout de son nez en 2016. Pour s’y préparer, de nombreuses personnes ont opté pour la cryothérapie.

Quoi de mieux pour combattre les coups de chaud qu’un bon coup de froid ? Pour s’épargner les désagréments de la canicule, de nombreux Français choisissent la cryothérapie. Le concept est simple : plonger son corps dans un environnement à – 110 °C.

La cryothérapie, la nouvelle mode ?

Une séance de cryothérapie de 3 minutes peut ressourcer le corps et combattre les douleurs. Conçue à la base pour soigner les maladies de la peau et les problèmes musculaires, cette thérapie recourt à l’azote liquide, à la neige carbonique ou encore à la glace.

Utilisée depuis les années 70, la cryothérapie n’est devenue populaire qu’en 2011 en Chine. En plongeant le corps dans un environnement à - 110 °C, on le soigne de diverses affections musculaires tout en le rafraîchissant. - 110 °C, une température trop extrême pour le corps ? Loin de là ! Le corps humain est tout à fait capable de s’adapter à des conditions extrêmes. Pour profiter des bienfaits de cette thérapie en pleine canicule, beaucoup sont prêts à payer 30 euros. Après une séance, vous vous sentez frais et revigoré.

La cryothérapie, une pratique réglementée

Comme dans tout traitement, la cryothérapie est réglementée et prescrite par un médecin. Les femmes enceintes, les personnes ayant un pacemaker, celles qui souffrent du froid, d’asthme ou d’hypertension ne doivent pas y recourir. Bien que le corps humain soit très résistant, il ne faut pas présumer de ses capacités. Ainsi, même si la canicule est insupportable, la cryothérapie ne doit pas être tentée sans l’avis d’un spécialiste.

 

Sources : sixactualites, sciencesetavenir