Les départs en vacances chahutés par la grève des contrôleurs aériens ?

Article mis à jour le 

Les contrôleurs aériens pourraient bien remettre en question la tenue de certains vols...
Les contrôleurs aériens pourraient bien remettre en question la tenue de certains vols...

Deux syndicats incitent les contrôleurs aériens à la grève les 2 et 3 juillet prochains. Ces dates coïncident avec les premiers départs en vacances. De fait, ceux qui pensent partir au début du mois à venir devront donc prévoir des solutions de secours.

Selon une source syndicale, la première organisation des aiguilleurs, la SNCTA, appelle les contrôleurs aériens à la grève. La Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a enregistré le dépôt de deux préavis signés par le SNCTA (49,8%) et le FO (2,9%). La dernière grève initiée par le SNTCA au mois d'avril dernier portait sur la possibilité de négocier des accords catégoriels. Rappelons que le mouvement avait contraint la DGAC à demander aux compagnies aériennes d'annuler 40% de leurs vols.

Cette fois-ci, les motifs invoqués sont différents. Le SNCTA révèle une inquiétude et une démotivation croissantes du personnel. Les pertes de rémunération liées à la refonte de certaines indemnités seraient en cause. Les syndicats craignent également une baisse des moyens initialement prévus, alors que les pays de l'Union européenne remettront bientôt leurs plans de performance à jour pour 2015-2019.

La question de l'âge de depart à la retraite

En juin 2014, le SNCTA avait déjà appelé à la grève suite à une hausse supplémentaire de la redevance payée par les compagnies aériennes. Les syndicalistes avaient alors obtenu gain de cause.

Les 2 et 3 juillet, d'autres revendications seront également à l’ordre du jour, notamment s'agissant de la politique de recrutement et la clarification de l'âge de départ à la retraite, qui passerait de 57 à 59 ans. 700 contrôleurs ne savent en effet pas à quel âge ils partiront. Des négociations sont attendues sous peu.

 

Source : lepoint